HomePolitiqueAgboville / législatives : sans fanfaronnade, Fleur Aké M’Bo séduit tout Agboville

Agboville / législatives : sans fanfaronnade, Fleur Aké M’Bo séduit tout Agboville

Agboville / législatives : sans fanfaronnade, Fleur Aké M'Bo séduit tout Agboville
Agboville / législatives : sans fanfaronnade, Fleur Aké M'Bo séduit tout Agboville

Le top départ des législatives a été donné depuis vendredi à minuit. Le samedi, les états majors se mis en branle pour aller à la pêche aux voix. Si le candidat du rhdp a choisi une campagne à l’américaine, en exhibant sa grosse fortune, la candidate de la coalition EDS-PDCI-GOR a opté pour la méthode chinoise.

En effet là où le candidat du rhdp envoit des délégations, en toute humilité, elle va rencontrer les populations dans leur quotidien, s’imprégnant ainsi des réalités qu’elles vivent au quotidien. Ce qui fait qu’elle apparaît aux yeux de tous comme la candidate du peuple. Sans tambour ni trompette, elle s’est imposée dans les cœurs des Agbovillois et Agbovilloise. À chaque passage dans les quartiers et villages, elle fait carton plein.

Lire aussi:   Législatives en Côte d'Ivoire : Révélations de diplomate sur le cas d'Agboville

Les autres candidats indépendants font ce qu’ils peuvent pour exister. Lors d’un tour que je faisais pour prendre le pouls de la situation après deux jours de campagne, j’ai été marqué par les propos du chauffeur du taxi qui me transportait, quand nous avons croisé le convoi du candidat N’Takpé Nicaise. Il a dit ceci: »je veux bien voter pour ce monsieur, mais je ne peux pas à cause de son suppléant. Car, quand il était secrétaire général Local de la fesci, il nous a trop traumatisé ici. Pour un pour un non, nos enfants ne partaient pas à l’école. Je ne peux pas envoyer un homme comme ça à l’hémicycle. Il va voter des lois pour bloquer l’école. Comme Nicaise s’est associé à lui, je suis désolé. » comme quoi notre passé nous rattrape toujours. On pourrait dire que pour ce chauffeur de taxi, qui s’assemblent se ressemblent.

Lire aussi:   Dernier jour de campagne : Moussa Dosso : « je veux un vote écrasant du oui à 100% »