HomePolitiqueAgboville: Fleur Aké M’Bo (EDS-PDCI) lance « la révolte » contre Bictogo

Agboville: Fleur Aké M’Bo (EDS-PDCI) lance « la révolte » contre Bictogo

Agboville: Fleur Aké M’Bo (EDS-PDCI) lance
Agboville: Fleur Aké M’Bo (EDS-PDCI) lance "la révolte" contre Bictogo

Fleur Aké M’Bo Hohonon, candidate EDS-PDCI aux législatives du 06 mars prochain dans la circonscription électorale d’Agboville commune, a rencontré militants et sympathisants vendredi 26 février 2021, à la place du carrefour Château au quartier-village Obodjého(Agboville), pour le lancement officiel de sa campagne.

Celle qui entend défendre les intérêts des populations à l’hémicycle, a saisi l’occasion pour lancer le message du changement.

« Le choix d’Obodjého pour le lancement de ma campagne n’est pas fortuit. Je suis née ici à Obodjého. Et donc, je suis revenue à la source pour recevoir vos bénédictions, pour prendre de la force afin de poursuivre le combat que j’ai commencé. Oui, nous sommes engagés dans un combat : celui de la libération de la Côte d’Ivoire qui commencera à Agboville. En 1910, nous avons connu la révolte des Abbey. Mais, c’était une révolte sanglante. En 2021, chers parents, je vous demande de vous révolter le 06 mars en poussant votre cri de colère dans les urnes », a lancé la challenger du directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo, candidat à sa propre succession.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Amon Tanoh rejoint Bictogo dans le front du refus de la candidature de Gon en 2020

La nièce du vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Sotchy Aké M’Bo Fréderic inhumé il y a une semaine à Agboville, déclare avoir été désignée par les anciens présidents Gbagbo et Bédié, pour faire honneur aux femmes et à la jeunesse du chef-lieu de l’Agnéby-Tiassa.

« Je suis candidate pour défendre l’intérêt des femmes à l’Assemblée nationale. En défendant l’intérêt des femmes, je défends aussi l’intérêt des jeunes et des hommes qui sont à nos côtés. Je suis candidate pour rassembler toutes populations sans distinction ethnique, religieuse, sociale. Je suis candidate pour arracher Agboville des mains de ceux qui n’ont pas réussi à protéger les intérêts des populations. Je suis candidate pour donner du repos à mes parents, à tous ceux qui sont fatigués et peinés du comportement de ceux qui m’ont précédé », a réitéré Fleur Esther Aké M’Bo Hohonon, qui avait à ses côtés, son suppléant Meney Édi Michel Obodji.

Lire aussi:   Gouali Dodo répond à Adjoumani et Bictogo : « Le RHDP est un parti minoritaire qui ne peut gagner cette présidentielle »

Bien avant, Blaise Lasme, secrétaire national de la jeunesse du parti de Laurent Gbagbo et fils de la région, a indiqué que le scrutin du 06 mars, représente un défi pour les Agbovillois.

« L’heure de l’amusement est terminée. L’heure des apprentis est terminée. Les propriétaires sont de retour. La bataille qui va se mener est la bataille entre Goliath et David. Le combat qui va se jouer, ce n’est pas Fleur Aké M’Bo contre Bictogo. Mais, c’est Gbagbo contre Ouattara. C’est le match retour de 2010. En plus de Gbagbo, nous avons Bédié avec nous. Et, le 06 mars David va battre Goliath », a-t-il confié.

Lire aussi:   Urgent/Côte d’Ivoire: Des révélations qui donnent froid dans le dos… Ouattara et le RHDP préparent-ils la guerre au lieu des élections présidentielles?

source: afrique-sur7