Home Politique Affrontements à Dabou : Alassane Ouattara accuse Soro Guillaume dans le JDD

Affrontements à Dabou : Alassane Ouattara accuse Soro Guillaume dans le JDD

Affrontements à Dabou : Alassane Ouattara accuse Soro Guillaume dans le JDD
Affrontements à Dabou : Alassane Ouattara accuse Soro Guillaume dans le JDD

La ville de Dabou, dans la cité du Leboutou, 50 kilomètres à l’ouest d’Abidjan, a connu de violents affrontements ces derniers jours à l’approche du scrutin présidentiel prévu se tenir dans 6 jours.

Ces heurts, les plus violents depuis le début de la contestation contre un « troisième mandat » d’Alassane Ouattara, ont fait selon le général Vagondo Diomandé, Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, entre le lundi 19 et le mercredi 21 octobre 2020 : 16 morts et 67 blessés; 3 domiciles, une ferme avicole, 10 véhicules de transport en commun incendiés plusieurs biens emportés dans les villages de Agneby et Kpass; 52 individus interpellés, 12 fusils calibre 12 et 70 machettes saisis.

Lire aussi:   Soro envoie une mission de GPS chez Affi N’Guessan : ce qu’il faut retenir

Accordant une interview au journal français dénommé le journal du dimanche (JDD), Alassane Ouattara n’a pas manqué d’accuser l’ancien président de l’hémicycle ivoirien, Guillaume Kigbafori Soro d’avoir mobilisé des personnes pour créer des troubles dans la cité du Leboutou : « J’ai demandé une enquête sur ces événements. Apparemment, des personnes extérieures à la ville, des miliciens, ont été mobilisées par Guillaume Soro pour créer du désordre et montrer que la Côte d’Ivoire était à feu et à sang. Nous avons envoyé la gendarmerie et une section de larmée pour nettoyer la zone ».

Lire aussi:   L’exercice amphibie Puma II des Forces françaises en Côte-d’Ivoire aura lieu du 3 au 5 octobre 2018

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

Plus d’une cinquantaine de présumés participants aux affrontements, faut-il le rappeler, a été appréhendé du mardi 20 au mercredi 21 octobre, apprend-on de la Gendarmerie nationale. Il a été retrouvé en la possession de ces individus, des armes à feu et blanches (machettes, couteaux, de cuisine, haches), des piques et des gourdins. L’on dénombre également un important lot de gris-gris et des téléphones portables, également saisis. Ces individus ont été conduits devant les juridictions compétentes pour permettre d’élucider le rôle que chacun d’eux a joué au cours de ces tristes évènements.

Lire aussi:   Alliance Bédié-Gbagbo : qui veut salir le nom de Mamadou Koulibaly ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here