HomePolitiqueAffoussiata Bamba Lamine refuse de se laisser « marchander »

Affoussiata Bamba Lamine refuse de se laisser « marchander »

Affoussiata Bamba Lamine refuse de se laisser
Affoussiata Bamba Lamine refuse de se laisser "marchander"

Affoussiata Bamba Lamine appartient au cercle très restreint de Guillaume Kigbafori Soro, l’ancien député de l’Assemblée nationale ivoirienne. Exilée auprès de son mentor dans l’hexagone, la fille de l’opposant Bamba Moriféré est farouchement opposée au régime d’Alassane Ouattara et du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). L’ex-ministre de la Communication n’est pas disposée à négocier avec l’actuel pouvoir.

Établie dans l’hexagone avec son mentor Guillaume Kigabfori Soro, Affoussiata Bamba Lamine n’a pas faibli. L’ancienne ministre de la Communication et porte-parole Adjointe du gouvernement ne manque aucune occasion pour s’attaquer au régime d’Alassane Ouattara. L’avocate du député de Ferké a ouvertement affiché son opposition contre le 3e mandat de l’actuel président ivoirien.

Lire aussi:   Référendum : « giga-meeting » des femmes de Cocody vendredi pour dire « Oui » au projet de Constitution

D’ailleurs, elle déclarait à ce propos : « (…) Quand une personne est capable de renier sa parole à ce point, alors qu’elle avait clamé partout qu’elle ne serait pas candidate en 2020 et qu’elle se dédit pour l’être, à un 3e mandat illégal et anticonstitutionnel ; quand vous découvrez que vous n’avez pas les mêmes valeurs et que les causes de votre engagement à ses côtés ne visent pas le même objectif ; quand vous vous apercevez que cette personne est un affabulateur et un illusionniste qui a donné d’elle une image qui ne correspond pas à la réalité ; s’opposer à elle devient un devoir citoyen ! »

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : «J’ai combattu Ouattara pour deux raisons. La première, c’est parce que le président Bédié nous a dit que Ouattara n’est pas un des nôtres et» (KKB)

Un an après le début de son exil auprès de Guillaume Soro, Affoussiata Bamba tient à assurer qu’elle n’est pas prête à vendre la lutte. Dans une publication sur sa page Facebook, l’avocate ivoirienne a laissé entendre que « ce qui caractérise le croyant lorsqu’il contracte un engagement, est sa capacité à le tenir, quels que soient les obstacles ».

Pour elle, une personne digne « ne peut faire l’objet de marchandage, et enfin qu’elle ne peut aucunement être récupérée de quelque façon ». Il faut noter que de gros calibres de Générations et peuples solidaires (GPS) ont déjà lâché l’ex-chef rebelle. Soro Kanigui Mamadou, Meité Sindou et Alphonse Soro ont rejoint le parti au pouvoir. Elle ajoute aussi « que, quels que soient les aléas de la vie, il faut demeurer en parfaite symbiose et harmonie avec soi ! »

Lire aussi:   2 ans après sa démission : Guillaume Soro parle de son retour