HomePolitiqueAffi : voici comment la présidence a suivi en direct son arrestation...

Affi : voici comment la présidence a suivi en direct son arrestation avec des moyens destinés à la lutte contre le terrorisme

Affi : voici comment la présidence a suivi en direct son arrestation avec des moyens destinés à la lutte contre le terrorisme
Affi : voici comment la présidence a suivi en direct son arrestation avec des moyens destinés à la lutte contre le terrorisme

Selon Jeune Afrique, l’arrestation d’Affi N’Guessan, président du FPI a été suivie en direct par la présidence.

« Le gouvernement ivoirien, qui accusait Affi de « sédition », a tout mis en œuvre pour le localiser, utilisant parfois les moyens destinés à la lutte contre le terrorisme. Une opération a été pilotée par le bureau enquête du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO), dont le commandant est le colonel Inza Fofana, alias« Gruman » » a révélé le confrère Jeune Afrique.

Toujours selon le confrère, « Cette structure, créée en 2013 sur recommandation du cabinet américain Jefferson Waterman International (JWI), est placée sous la tutelle de la présidence, mais son centre opérationnel se trouve au sein du cabinet du ministre de la Sécurité, Diomandé Vagondo.

Lire aussi:   Guikahué, Affi et N'dri/ Jean Bonin s'interroge: "Pourquoi ces dégradations brusques de leur santé ?"

« La cavale de Pascal Affi N’Guessan, qui restait constamment en mouvement et changeait régulièrement d’abri, a été suivie en direct par la présidence. Le 6 novembre, la Direction de l’information et des traces technologiques (DITT) reçoit une alerte » a déclaré Jeune Afrique.

Rappelons qu’au moins 30 charges dont le complot et l’atteinte à l’autorité de l’Etat ont été retenues lundi contre l’opposant ivoirien Pascal Affi Nguessan, placé sous mandat de dépôt.

Lire aussi:   Durcissement des restrictions d'Affi N'Guessan, le pouvoir veut le réduire au silence?

M. Affi, recherché pour son rôle dans le Conseil national de transition (CNT), un organe créé par l’opposition et sensé se substituer aux institutions de la République, a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi.

Les résultats provisoires donnés par la Commission électorale indépendante (CEI), donnent M. Ouattara vainqueur de l’élection avec 94,27% des voix. L’opposition, contestant cette élection du 31 octobre 2020, a créé le 02 novembre 2020 un Conseil national de transition dirigé par l’ancien président Henri Konan Bédié.

Lire aussi:   Mougnan (Djékanou): Comment Amedé Kouakou et le RHDP ont été humiliés… vérités crues des populations

M. Bédié, président de ce Conseil, devrait mettre en place un gouvernement de transition civile. Les leaders de l’opposition qui ont décidé de se réunir le mardi 3 novembre 2020 pour la mise en place de ce gouvernement, ont été empêchés par des forces de l’ordre.

source: le courrier quotidien