Home Politique Affi N’guessan à Gbagbo « Quand on a été grand, il faut...

Affi N’guessan à Gbagbo « Quand on a été grand, il faut savoir rester grand»

Affi N'guessan à Gbagbo « Quand on a été grand, il faut savoir rester grand»
Affi N'guessan à Gbagbo « Quand on a été grand, il faut savoir rester grand»

Interrogé sur le différend qu’il y a eu avec le fondateur du FPI, Laurent Gbagbo, relativement à la présidence du parti, Pascal Affi N’guessan explique que Laurent Gbagbo a refusé sa main tendue pour l’unité de la formation politique.

Pascal Affi N’guessan n’y est pas allé de main molle pour parler de son ancien leader lors de sa récente conférence de presse. A la question de savoir s’il a effectivement proposé à Laurent Gbagbo de reprendre la présidence du FPI et de se contenter du poste de Vice-président, Pascal Affi N’guesan a répondu par l’affirmative. L’homme politique explique que durant un échange avec l’ancien président à Bruxelles, il lui avait fait cette offre. Il prenait en compte le fait que Laurent Gbagbo tiendrait encore à ce poste, lui qui, au nom de son fauteuil avait accepté que des gens meurent ou soient emprisonnés autour de lui,  que leurs maison soient détruites au fort de la crise de 2011. « Il n’a pas renoncé à son poste pour préserver les vies humaines », rappelle Pascal Affi N’guessan. Et de se demander pourquoi considérer sa volonté de vouloir lui céder la présidence la présidence comme une supercherie. L’homme politique précise que cette décision assumée était surtout un sacrifice pour l’unité de la formation politique.

Lire aussi:   Coopération entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso : Le Président du Faso salue l’excellence des liens entre les deux pays

« Pour moi l’unité du FPI passait au-dessus de tout.  Pour que le FPI soit uni, je suis prêt à céder. Je voulais être Vice-président parce que c’est une condition de l’unité. Pour mettre tout le monde ensemble, il faut que nous deux on se mette ensemble. J’étais convaincu que la priorité du président Gbagbo devait être l’unité de la côte d’Ivoire, pour que toute la Côte d’Ivoire se souvienne de lui quand il sera rappelé par Dieu. Je n’aurai jamais imaginé qu’il reviendrait me faire la guerre pour la présidence du FPI», développe le président du FPI. Il rappelle à Laurent Gbagbo que « Quand on a été grand il faut savoir rester grand ».

Pour lui, Gbagbo ne cherche pas l’unité, mais la reddition du camp qu’il a constitué. C’est sans compter les ambitions d’Affi qui vont désormais au-delà de petites batailles. « Je ne cherche plus seulement à être président du FPI, je cherche à être président de la Côte d’Ivoire. J’ai dépassé le stade de me contenter de la présidence du FPI.», argue-t-il avec fierté à la satisfaction de ses soutiens.

#ctaText??# Nouveau parti “de Gbagbo” : une bonne idée… sur le papier !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here