Home Politique Affaire viol : Kouadio Konan Bertin appelé à répondre de ses actes

Affaire viol : Kouadio Konan Bertin appelé à répondre de ses actes

Affaire viol : Kouadio Konan Bertin appelé à répondre de ses actes
Affaire viol : Kouadio Konan Bertin appelé à répondre de ses actes

L’affaire de viol dans laquelle est cité le ministre Kouadio Konan Bertin est visiblement loin de son épilogue. Plusieurs associations de femmes viennent de produire une déclaration dans laquelle elles appellent la justice ivoirienne à instruire le dossier.

Même si le président Alassane Ouattara a réitéré sa confiance à son ministre de la Réconciliation nationale et lui a assuré de son maintien au sein du gouvernement, la pression de la société civile se fait de plus en plus persistante sur Kouadio Konan Bertin.

Lire aussi:   Côte-d’Ivoire: Le prêtre N’guessan Djadji reçoit son doctorat à l’Université catholique de Louvain (Belgique)

L’artiste camerounaise Sophie Dencia indique en effet avoir été séquestrée et violée par KKB. Lors d’une émission sur la chaîne de télévision nationale, le mis en cause déclare ne rien avoir à se reprocher. Avant d’indiquer qu’il a instruit ses avocats pour ouvrir une action en « escroquerie et diffamation » contre sa collaboratrice.

La justice ivoirienne s’est alors saisie des deux plaintes « contradictoires ». Dans une déclaration, des organisations de protection, de promotion et de défense des droits des femmes appellent la justice à éplucher effectivement ce dossier dans les meilleurs délais, et à situer les responsabilités.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire duel élection partielle à Bassam: Ezaley regrette les “insultes’’ de Mamadou Touré, Moulot veut “confirmer”

« Le viol constitue à lui seul plus de 40% des crimes poursuivis devant nos juridictions », ont noté, dans leur déclaration conjointe, ces associations féminines, avant d’ajouter : « C’est pourquoi, dans la présente affaire, sans méconnaître le principe de la présomption d’innocence, nous appelons instamment les autorités judiciaires à instruire et à communiquer sur les plaintes dont elles ont été saisies. »

Avec cette autre déclaration, l’on pourrait dire que l’affaire de viol dans laquelle le ministre Kouadio Konan Bertin dit KKB est cité pourrait prendre d’autres tournures dans les semaines à venir. Une véritable épée de Damoclès sur la tête du ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, qui est pourtant résolument déterminé à accomplir la mission à lui confiée au sein du gouvernement de Côte d’Ivoire.

Lire aussi:   Présidentielle au Togo: «La division datant de la colonisation instrumentalisée par les Gnassingbé, Bolloré accusé…» (Kofi Yamgnane)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here