Home Politique Affaire retour de Soro : Sidiki Konaté répond à Meïté Sindou

Affaire retour de Soro : Sidiki Konaté répond à Meïté Sindou

Affaire retour de Soro : Sidiki Konaté répond à Meïté Sindou
Affaire retour de Soro : Sidiki Konaté répond à Meïté Sindou

Sidiki Konaté, Député de Man, réagi à l’article de Meïté Sindou paru dans Nord-Sud du 27 décembre 2021, relatif à l’arrivée manquée de Guillaume Soro, à Abidjan en décembre 2019.

Extraits de l’article:
• « Des médiateurs (ont été ) choisis par Soro pour tromper la vigilance du pouvoir.
Après l’annonce officielle du retour de Guillaume Soro, les choses se précisent. Des émissaires de l’ombre entrent en scène. Des négociateurs officieux. Contactés par Soro lui-même.
Parce que Ouattara, qui doute des intentions et de la bonne foi de Guillaume Soro, n’a mis en mission sur ce dossier aucun des piliers de son régime : ni le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ni le ministre chargé des Affaires présidentielles, Téné Birahima Ouattara, ni le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko.

Les négociations de l’ombre sont initiées par deux groupes qui n’ont pas de mandat officiel mais qui ont l’oreille du Président.
Nordsud.info ne nommera pas ces médiateurs dans cet article sans leur consentement : D’un côté, il y a un ancien ministre, actuellement député et vice-président à l’Assemblée nationale. De l’autre, un député-maire d’une commune de l’intérieur du pays, haut cadre dans l’administration publique. Tous les deux ont été contactés, le premier directement par Soro et le second par un cadre proche de l’ex-chef rebelle et dont nordsud.info tait pour l’heure le nom. »

Voici La réaction Sidiki Konaté en deux (2) points:
▪️1) je tiens à préciser qu’au moment des faits et à cette date, j’étais membre du gouvernement du PM Amadou Gon Coulibaly, en qualité de ministre de l’artisanat et aussi membre de la haute direction politique régionale et nationale du RHDP.
Je n’étais donc pas membre du GPS ni membre d’un quelconque comité d’organisation du retour de M. Guillaume Soro.
Je réfute donc l’affirmation que j’ai été choisi par Monsieur Guillaume Soro « pour tromper la vigilance du chef de l’état »
Au demeurant les propos de M. Meite Sindou sont graves et méritent correction ou rectification de sa part.
Je crois pour ma part que M. Meite Sindou, en tant que haut membre du GPS d’alors et en tant que Président du Comite d’Organisation, en savait plus sur cet accueil qu’il annonçait très populaire.

Un point important est que à cette période, M.Meité Sindou se souvient très bien que j’étais leur bête noire pour avoir oser suggéré que M. Soro Guillaume ne démissionne pas de l’Assemblée Nationale et qu’il tente de trouver une voie négociée avec le Président de la République, malgré sa position affichée, pour l’unité de la famille. Tout en s’inscrivant dans une perspective du Temps.

Ce qui me valut des tirs groupés d’injures de la part de certains partisans de M. Guillaume Soro. Surtout de la part de ceux qui ont abandonné Guillaume Soro et son parti le GPS, pour rejoindre le Parti du Président de la République.

▪️2) Effectivement le Président de la République a ouvert, à plusieurs niveaux, des échanges indirectement avec M. Guillaume Soro.
Pour ce qui me concerne, j’ai été bel et bien mis en mission directement par le Président de la République , pour faire passer un message à M. Guillaume Soro.
Donc je n’ai pas été choisi par M. Guillaume Soro comme l’indique Meite Sindou dans son article.
Le ministre d’Etat Feu Hamed Bakayoko suivait aussi ce dossier étroitement avec moi, sur instruction du président de la république.

Ce que je puis dire est que toutes ces initiatives visaient un seul objectif: Ramener la paix au sein de la famille RHDP.
Le ministre d’Etat Hamed Bakayoko et moi avions réussi à établir le contact avec M. Guillaume Soro.
Les discussions se passaient bien jusqu’au blocage total de part et d’autre…..
Nous faisions régulièrement le point au président de la république, Président du RHDP.

En résumé Je tenais à apporter ma petite contribution à l’article de M. Meite Sindou, que je ne juge point.
Que Dieu facilite la compréhension et apaise les cœurs. Oeuvrons tous à la réconciliation. En cette fin d’année 2021.

Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here