HomePolitiqueAffaire « coup d’Etat de Soro » / Un de ses proches prévient :...

Affaire « coup d’Etat de Soro » / Un de ses proches prévient : « Nous autres Soroistes, avons Dieu avec nous »

Affaire
Affaire "coup d’Etat de Soro" / Un de ses proches prévient : "Nous autres Soroistes, avons Dieu avec nous"

Témoin régulier des différentes audiences organisées dans le cadre du procès des cadres de Générations et Peuples Solidaires (GPS), le professeur Mamadou Traoré, conseiller spécial de l’ancien premier ministre Ivoirien, Guillaume Soro, a déploré dans un post sur Facebook, publié ce Vendredi 04 Juin, le caractère biaisé de la procédure visant à prouver la culpabilité de son mentor et de ses lieutenants dans la tentative de déstabilisation du régime qu’on tente de leur attribuer.

L’un des faits que ce proche de Guillaume Soro dénonce avec ardeur, c’est l’indisponibilité de toutes les pièces à conviction pour les avocats de la défense, qui pour mieux préparer la défense de leurs clients, auraient dû disposer des mêmes documents que l’accusation.

‘’Une chose est sûre et certaine ,les avocats de la défense se plaignent régulièrement du manque du partage des pièces à conviction. J’en veux pour preuve la fameuse bande audio que le procureur utilise pour accuser Guillaume Soro de tentative de coup d’Etat. J’en veux également pour preuve, la conversation téléphonique qu’aurait eue Simon Soro et son jeune frère Rigobert Soro le 23 Décembre 2019. Conversation retranscrite sur papier et lue par Me Meité, l’avocat de la partie civile. Bien évidemment, pour se prononcer sur cette conversation , Soro Simon a souhaité que cette conversation téléphonique, qu’il a eue avec son frère le 23 Décembre autour de 9h dans lequel il aurait dit que l’on veut enlever leur ainé, soit diffusée pour qu’il l’entende. Il en est de même lorsqu’on lui a demandé si c’était la voix de son ainé Guillaume Soro qu’il a entendue sur la fameuse bande audio. Il a dit que cette voix ressemble à celle de son frère. Mais vu la qualité approximative de la bande audio et vu que cette bande n’a pas été authentifiée, il ne peut se prononcer là-dessus’’, note-t-il.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: PDCI, Hortense Aka Angui passe le flambeau à Siandou Fofana après avoir passé 35 ans à la tête de la délégation communale du PDCI

Sur la bande audio en question, il rapporte cet échange vif entre Souleymane Kamagate et le juge : ‘’ A propos de cette bande audio, lorsque le procureur de la République a demandé à Soul To Soul son avis là dessus, la question que Soul lui a posée a été la suivante. « A quand date cette bande audio ? ». Le procureur n’a pas voulu répondre à la question. Soul To Soul a insisté sur sa question. Le procureur lui a dit que c’est lui qui posait les questions et non Soul To Soul. Je pense que la question de Soul To Soul n’est pas anodine. Elle répond à mon analyse d’hier qui est la suivante. Comment peut-on accuser quelqu’un de tentative de coup d’Etat le 23 Décembre 2019 à partir d’une bande audio qui date de 2017,tout juste après la mutinerie des 8400?’’.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Les députés PDCI s’abstiennent sur le vote du projet de loi d’amnistie et dénoncent une “discrimination”

Face à ces agissements qu’il considère comme une injustice, de la part de ceux ‘’qui contrôlent la justice’’, il prévient : ‘’ Nous autres Soroistes avons Dieu avec nous. Et Dieu agit lentement mais sûrement’’.

Raoul Mobio