HomePolitiqueAffaire Bictogo ne devrait pas se mêler du retour de Gbagbo :...

Affaire Bictogo ne devrait pas se mêler du retour de Gbagbo : les commentaires vont dans tous les sens

Affaire Bictogo ne devrait pas se mêler du retour de Gbagbo : les commentaires vont dans tous les sens
Affaire Bictogo ne devrait pas se mêler du retour de Gbagbo : les commentaires vont dans tous les sens

L’internaute Jules Yatte Beda, sur la célèbre plate-forme Facebook Pour une Alternative Démocratique (PAD) ce vendredi 28 mai 2021 s’est prononcé sur la dernière sortie du vice-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo à propos de l’accueil de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo lors de son retour prochain au pays.

Le retour du patron du Front Populaire Ivoirien (FPI tendance Gbagbo ou rien) étant un non-évènement pour le député d’Agboville, l’internaute a donc pour sa part tenu à le recadrer s’il faut le dire ainsi, d’autant plus que le retour du « Woody » est d’abord l’affaire des Gor(Gbagbo ou rien). « Est-ce normal que M. Adama Bictogo ait son mot à dire concernant le retour de Gbagbo ? » S’interroge-t-il.

Lire aussi:   Oh honte ! Réintroduction de la nouvelle loi sur la presse en Côte-d’Ivoire: Le message d’André Silver Konan aux députés RDR

Pour ce qui est de sa part, » à priori non ! En réalité non. » Dit-il. Et d’ajouter, » Bictogo n’est ni le frère, ni le cousin de Gbagbo. Il n’a aucun lien de parenté avec Gbagbo. De plus, il n’a aucun rôle dans le Comité de pilotage du retour de Gbagbo. Donc Bictogo ne devrait pas se mêler de son retour. » Soutient-il. 

Par ailleurs, cette réaction de cet internaute n’a pas fait l’unanimité auprès du public ivoirien. Les commentaires ont été dans tous les sens. D’autres, sûrement des militants du parti au pouvoir, ont soutenu que le Sieur Bictogo a le plein droit de s’y mêler. « N’est-il pas aussi un grand décideur de ce pays ? » Demande-t-on. 

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Lobognon devant les juges d'appel le mercredi prochain

Une question, cependant, nous taraude l’esprit : le retour en Côte d’Ivoire du président Alassane Ouattara au temps de Gbagbo, avait-il été l’objet d’un événement ? Si oui, pourquoi ne le fait-on pas pour son prédécesseur ?

Si non, veut-on donc éviter une faveur à l’un parce que l’autre n’en a pas bénéficié ?