Home Politique Affaire Ange Barry-Battesti : ASK s’en prend aux journalistes

Affaire Ange Barry-Battesti : ASK s’en prend aux journalistes

Affaire Ange Barry-Battesti : ASK s'en prend aux journalistes
Affaire Ange Barry-Battesti : ASK s'en prend aux journalistes

Dans ce qu’il est désormais convenu d’appeler scandale au Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP), André Silver Konan, fondateur du journal d’investigation Ivoir’Hebdo, qui a dévoilé l’affaire, demande des comptes aux journalistes qui prennent le parti du secrétaire général, désormais suspendu par le Comité de gestion.

Le Comité de gestion du FDFP présidé par l’ancien ministre des Droits de l’homme et ancien porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR fondu dans le RHDP du Président Alassane Ouattara) Joël N’Guessan, a suspendu, Ange Léonid Barry-Battesti, le secrétaire général du FDFP.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Le MFA annonce son congrès en 2018 pour mettre fin à la crise interne qui le secoue depuis bientôt quatre mois

Celui-ci est soupçonné, selon des résultats de rapports publiés dans la presse, de détournements de fonds. Dans un article, le site Afriksoir révélait, sur la base du rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) qu’il avait, par exemple, acheté pour 35 millions FCFA, du champagne à des « collaborateurs extérieurs non connus des fichiers de la structure ».

« Ivoir’Hebdo ne lance pas de cauris, c’est la leçon à retenir. Nous n’avons pas choisi au hasard notre slogan « Les faits ne choisissent pas leurs camps ». Nous ne sommes ni un journal bleu, ni rouge, ni vert. Nous avons choisi le camp des faits et les faits n’ont pas de couleurs », a déclaré André Silver Konan.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: une pétition pour la libération de Laurent Gbagbo

Visiblement fier d’avoir soulevé ce scoop, le lauréat du prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation souligne : « dans ce dossier, mes collaborateurs se sont basés sur des faits. Les faits sur lesquels nos médias se sont appuyés sont le rapport d’audit et ses conclusions sans appel sur le fait que certains actes de gestion du SG Ange Léonid Barry-Battesti pourraient « s’apparenter à des détournements de fonds ». C’est une expression lourde de sens. Notre position est restée constante ».

Lire aussi:   Report de l’annonce de la candidature de Ouattara : un pro-Soro réagit, « ADO sait que sa candidature aura le même sort qu’il a réservé à Gbagbo »

Avant de demander des comptes aux médias qui ont choisi de blanchir le concerné. « Chaque fois qu’un confrère tentait de nous contredire en affirmant que celui-ci avait été blanchi, notre question était invariable : montrez-nous le rapport qui le blanchit. La réponse ne venait jamais », a dévoilé ASK.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here