Home Politique Affaire Al Moustapha: Ahoussou met en garde les Sénateurs

Affaire Al Moustapha: Ahoussou met en garde les Sénateurs

Affaire Al Moustapha: Ahoussou met en garde les Sénateurs
Affaire Al Moustapha: Ahoussou met en garde les Sénateurs

Le scandale qui éclabousse le Sénat ivoirien n’est pas du goût de Jeannot Ahoussou – Kouadio. Le Président de l’Institution vient à propos de mettre en garde tous ses collaborateurs contre une quelconque déclaration sur l’enquête judiciaire qui a cours.

Ahoussou aux Sénateurs : « Je vous demande de vous abstenir de toute déclaration publique »

La justice ivoirienne a placé Touré Aladji Moussa Moustapha, plus connu sous le nom de Touré Al Moustapha, sous mandat de dépôt pour des faits de « faux et usage de faux commis dans des documents administratifs, escroquerie portant sur du numéraire, corruption et Blanchiments de capitaux ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Issiaka Diaby explique les raisons de son silence

Cet homme d’affaires, bien connu dans le milieu du showbiz ivoirien, avait en effet « mis en place un réseau de faussaires, qui produit et commercialise de fausses attestations d’exonération de Sénateurs auprès de particuliers, lesquels s’en servent pour contourner la procédure douanière en matière d’importation de véhicules »

Le procureur de la République, Richard Adou, avait par ailleurs demandé une autorisation de poursuite au Président du Sénat, contre tous les Sénateurs cités dans cette affaire. Réagissant à cette affaire, Jeannot Ahoussou – Kouadio avait ainsi interpellé les Sénateurs : « Vous ne devez pas vendre les bons d’achat de votre dotation en véhicules à des individus. »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Municipales 2018 à Abobo, premiers bruits de plans de tricheries

Dans une circulaire dont copie nous est parvenue, le président du Sénat a indiqué que les investigations se poursuivent au niveau du pôle économique et financier du Parquet. Avant de lancer une nouvelle mise en garde contre ses collaborateurs du Sénat : « Pour permettre aux autorités judiciaires compétentes de conduire en toute sérénité la procédure, je vous demande de vous abstenir de toute déclaration publique sur cette question », avant d’ajouter : « J’attache du prix au respect des instructions contenues dans la présente note circulaire. »

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, l'expert en criminalistique reconnait s'être basé sur un rapport d'Amnesty pour déterminer les armes

Dans une déclaration produite par Alain Acakpo-Addra, Secrétaire général de l’Institution, l’Assemblée nationale ivoirienne a également mis en garde les Députés contre le syndrome Al Moustapha.

 

Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here