Home Politique Affaire Adjoumani à la cathédrale : Oui, soutient notre source qui maintient...

Affaire Adjoumani à la cathédrale : Oui, soutient notre source qui maintient que la ministre Anne Désirée Ouloto est celle qui a tout organisé

Affaire Adjoumani à la cathédrale : Oui, soutient notre source qui maintient que la ministre Anne Désirée Ouloto est celle qui a tout organisé
Affaire Adjoumani à la cathédrale : Oui, soutient notre source qui maintient que la ministre Anne Désirée Ouloto est celle qui a tout organisé

Le Président Alassane Ouattara était-il informé de l’organisation de la conférence de presse de ministres catholiques RHDP à la cathédrale du Plateau (Abidjan). Oui, soutient notre source qui maintient que la ministre Anne Désirée Ouloto est celle qui a tout organisé, mais a brillé par son absence. Retour sur un scandale d’Etat.

Le mercredi 2 septembre 2020, des Ivoiriens sont consternés de voir cinq ministres et un secrétaire d’Etat, tous issus du RHDP et se réclamant catholiques, arpenter la cour de la cathédrale du Plateau, disposer une table de fortune et tenir une conférence de presse. Au centre du scandale, l’inénarrable Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole du RHDP, peu assidu à l’église catholique. Ainsi que Félix Anoblé, lui aussi peu assidu. Mais aussi, ô surprise, Raymonde Goudou-Coffie, réputée mesurée et assistant à des messes. De même que le maire d’Attécoubé Paulin Danho.

Avec eux, N’Guessan Koffi Lataille, natif de Bocanda et jusque-là peu puissant au RHDP, se contentant de petites missions à lui attribuées. Un autre ministre sans grand pouvoir, Roger Adom, fils du roi de l’Indénié, coopté au gouvernement par feu Amadou Gon Coulibaly et jusque-là inconnu dans son ministère, car non porteur de réformes visibles.

« Concernant votre affirmation selon laquelle « la candidature du Président Alassane Ouattara n’est pas nécessaire, à votre humble avis », nous voudrions vous rappeler que de l’humble avis de très nombreux Ivoiriens de toutes origines et de toutes confessions, cette candidature est celle qui est la plus à même de garantir la paix, la stabilité, le progrès économique et social et, conséquemment, l’achèvement du processus de réconciliation de la Nation », déclare Adjoumani, flanqué de Anoblé, les autres ministres ayant pris soin de se mettre à l’écart, cherchant obstinément à ne pas apparaître dans le viseurs des caméras.

Lire aussi:   Soro sur Afrique Media «Ouattara ne peut pas gagner l’élection en Côte d’ivoire, il ne pèse que 25 pourcent »

Anne Ouloto a fait admettre à tous qu’il serait intéressant que la conférence se fasse dans la même salle que celle ayant servi à Mgr Kutwa, à savoir à la cathédrale, indique notre source.

Parmi eux, pas un seul ministre issu du RDR. Tous transfuges du PDCI d’Henri Konan Bédié. Les ministres catholiques, il en existe pourtant à l’ex-RDR. En l’occurrence Anne Désirée Ouloto. Si elle est absente, c’est bien parce qu’elle ne veut pas apparaître. Et pourtant, c’est elle qui a tout organisé. En effet, Amalaman Serge, l’homme qui a réservé la salle au nom des « Femmes fonctionnaires du Zanzan », une association fantoche, créée pour tromper les travailleurs de l’église du Plateau, est membre de son cabinet.

C’est elle qui l’a envoyé réserver la salle. Le lundi 7 septembre, les personnes à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny n’ont pas pu s’empêcher de la petite phrase du Président Ouattara, à l’endroit de sa ministre : « Alors ça s’est bien passé ? » (nous y reviendrons). De fait, tout a commencé le lundi.

Lire aussi:   A un an de la présidentielle : Le Rhdp revendique 3,7 millions de militants

« L’idée de répondre à Mgr Jean-Pierre Kutwa a germé au cours d’une réunion restreinte de ministres RHDP. Le directeur exécutif Adama Bictogo était favorable à une conférence organisée au siège du RHDP. Le Premier ministre Hamed Bakayoko a été informé, il n’a pas trouvé d’inconvénient. C’est alors que le Président Alassane Ouattara informé a souhaité que la conférence ne soit pas endossée par le RHDP, en tant que parti politique, mais qu’elle soit faite par des ministres catholiques », révèle notre source.

RHDP cathédrale Anne Ouloto

Les ministres catholiques RHDP Paulin Claude Danho, Raymonde Goudou-Coffie, Koffi N’Guessan Lataille et Roger Adom, le mercredi 2 septembre 2020 sur le parvis de la cathédrale du Plateau à Abidjan

Deux propositions de lieu ont, alors été faites. A savoir le Sofitel Hôtel Ivoire et le District d’Abidjan. En définitive, Anne Ouloto a fait admettre à tous qu’il serait intéressant que la conférence se fasse dans la même salle que celle ayant servi à Mgr Kutwa, à savoir à la cathédrale, indique notre source. « Tout le monde, sans exception, a trouvé l’idée géniale. C’est ainsi que les ministres ont chargé Anne Ouloto de s’occuper de la réservation, étant donné qu’au RHDP, elle est l’interface entre le parti et l’Eglise catholique ».

Lire aussi:   Juste après la rencontre Ouattara-Macron, des manifestants se signalent à Milan et Londres

Deux propositions de lieu ont, alors été faites. A savoir le Sofitel Hôtel Ivoire et le District d’Abidjan. En définitive, Anne Ouloto a fait admettre à tous qu’il serait intéressant que la conférence se fasse dans la même

Notre source souligne que le Président Ouattara a été informé de chaque étape. Cependant, le mercredi, alors que chaque ministre pensait que Anne Ouloto aurait lu la déclaration, elle a trouvé des prétextes (nous y reviendrons) pour ne pas y assister. Laissant le soin à Danho Paulin de poursuivre le suivi de la logistique. Ce dernier a, à son tour, décliné l’offre de lecture du communiqué. « C’est ainsi qu’Adjoumani s’est proposé. Etant donné qu’il savait que le Président était informé, il ne s’est pas privé pour se montrer zélé », commente notre source.

Le concerné ne s’en cache d’ailleurs pas. Recevant, une délégation du Mouvement patriotique pour la République (MPR) conduite par son président l’ex-fesciste RHDP Drigoné Bi Faya, Kobenan Kouassi Adjoumani n’a pas nié qu’il avait agi, en connaissance de cause, pour son patron. « Pour qu’Alassane Ouattara puisse gagner le 31 octobre 2020, il fallait des sacrifices. Et je fais partie des hommes de ces sacrifices », a-t-il déclaré, confirmant subtilement la validation de son acte par Ouattara.

Source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here