Home Politique Affaire 100 milliards à l’Université: le ministre Bacongo s’explique

Affaire 100 milliards à l’Université: le ministre Bacongo s’explique

Affaire 100 milliards à l’Université: le ministre Bacongo s'explique
Affaire 100 milliards à l’Université: le ministre Bacongo s'explique

Le ministre Cissé Bacongo était face au journaliste Ali Diarassouba dans l’émission Sans Réserve de la Nouvelle chaîne ivoirienne (NCI), hier jeudi 4 novembre 2021. L’occasion était bonne pour le député-maire de la commune de Koumassi de s’expliquer sur l’affaire des 100 milliards pour la réhabilitation des Universités de Côte d’Ivoire qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive depuis 2011. Entre autres, l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique avait été accusé d’avoir passé des marchés de gré à gré avec une société écran, de surfacturation et de détournement de fonds.

« Je n’ai pas un si grand pouvoir pour faire de gré à gré avec toutes les entreprises. L’entreprise qui a eu le marché a donc été choisie selon les règles de l’art. Ensuite l’entreprise n’était payée ni par l’Enseignement supérieur, ni à l’Enseignement supérieur. L’entreprise était payée directement au Trésor public. Cissé Bacongo ne savait même pas ce que touchait l’entreprise à chacun de ses paiements. On a également parlé du montant. Les 100 milliards dont on parle intègrent non seulement les travaux de réhabilitation mais également les équipements », s’est-il défendu.

Lire aussi:   Le référendum a été un "fiasco total", selon Affi N ’ Guessan

A l’en croire, « les travaux ont été effectués sur l’ensemble des Universités et les structures d’enseignement supérieur public de Côte d’Ivoire ».  En l’occurrence « l’Université Félix Houphouët-Boigny avec son annexe l’ex-ESIE de Bingerville, avec l’ex-MEECI. Ensuite l’Université Nangui Abrogoua à Abobo avec son annexe qui se trouve à Abobo, c’est-à-dire à côté du lycée moderne d’Abobo, l’IHA de Treichville, l’Université Peleforo Gon de Korhogo, l’Université Lorougnon Guédé de Daloa et à Bouaké, le Campus 2 n’a pas été réhabilité, il a été reconstruit puisqu’il n’existait pratiquement plus. Il a été reconstruit entièrement. Les résidences universitaires à Bouaké ont été reconstruites entièrement ».

En outre, le Conseiller spécial du Président de la République Alassane Ouattara a laissé entendre qu’il n’a jamais fait d’achat d’équipement.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Le général Michel Gueu dénonce "une campagne de dénigrement" contre Soro

« Certains se sont amusés à dire que Cissé Bacongo avait fait ceci avait fait cela. A l’époque malheureusement, cette voix n’a pas pu porter pour apporter la réplique. L’achat des équipements n’a même pas été fait par le ministère de l’Enseignement supérieur d’ailleurs. Les achats ont été effectués directement au niveau de la présidence. Cissé Bacongo a porté ce chapeau, de façon totalement abusive », a-t-il déploré.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here