Home Politique Adama Bictogo : »Bédié est le premier responsable des victimes de la crise...

Adama Bictogo : »Bédié est le premier responsable des victimes de la crise par son boycott actif »

Adama Bictogo :
Adama Bictogo :"Bédié est le premier responsable des victimes de la crise par son boycott actif"

Lors d’une cérémonie politique ce samedi 21 novembre à la mairie d’Adjamé, le président du directoire du RHDP, Adama Bictogo, interrogé par la presse, a donné son avis sur les récents communiqués du président du PDCI, Henri Konan Bédié, qui a clairement imposé des conditions à son cadet le président Ouattara, avant de véritablement aller au dialogue.

Entre autres, les préalables étaient la libération des prisonniers de l’opposition, le retour des exilés. Nous notons surtout le ton assez rigide du message avec des qualificatifs tels que dictacture pour désigner le pouvoir d’Abidjan tout en lui incombant la faute des morts de la crise électorale. C’est à croire que la rencontre du mercredi 11 novembre à l’hôtel du Golf entre les deux ex-alliés, a accouché d’une souris.

Lire aussi:   La VAR est impitoyable : Ouattara n'avait pas reconnu l'élection de Gbagbo

Ce samedi 21 novembre 2020, Adama Bictogo a renchéri aux propos de Bédié, en renvoyant à ce dernier toute la responsabilité des récentes victimes :

« Nous sommes aujourd’hui abasourdis par le fait que le président Bédié dont les messages ont créé des victimes, se présente aujourd’hui comme une victime. Les bourreaux, c’est ceux qui ont demandé à leurs militants d’empêcher par tous les moyens la tenue des élections; ce qui a créé des morts aussi bien chez les baoulés, chez les malinkés, les didas, les yacoubas, chez l’ensemble des ivoiriens. Le président Bédié n’a pas de conditions à imposer au président Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Des juges de la Cour africaine en campagne contre la gouvernance Ouattara ?

Il faut laisser la justice apprécier le dossier de ceux qui sont aujourd’hui entre les mains de la justice. Bédié est le premier responsable des victimes de la crise par son boycott actif, par la création de son Conseil national de transition qui obéit à un principe de sédition et qui tombe sur le coup de la loi.»

Adama Bictogo a terminé en soulignant que le président Ouattara est un homme ouvert et que cependant, il n’admettra pas de chantage venant de quiconque. Il ajoute que le dialogue avec Bédié a été diligenté en vue d’amener un climat d’apaisement mais que le RHDP ne fait pas de mendicité politique.

Lire aussi:   Après la réélection de Ouattara, Marcel Amon Tanoh brise le silence et déplore la création du CNT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here