HomePolitiqueAby Raoul aux militants du PDCI: « debout, la désobéissance civile rentre...

Aby Raoul aux militants du PDCI: « debout, la désobéissance civile rentre dans sa phase active »

Aby Raoul aux militants du PDCI: « debout, la désobéissance civile rentre dans sa phase active »
Aby Raoul aux militants du PDCI: « debout, la désobéissance civile rentre dans sa phase active »

Aby Raoul, maire de Marcory, a invité les militants du PDCI à rester debout, suite à l’appel de la «désobéissance civile » lancé par Bédié.

« Je demande aux militants du PDCI-RDA de rester debout, car la «désobéissance civile » rentre dans sa phase active maintenant. Il faut que le pouvoir accepte l’audit du listing électoral, respecte la constitution en acceptant que les exilés politiques rentrent et le retrait de la candidature de Monsieur Ouattara.

Lire aussi:   Rencontre avec la diaspora vivant aux Etats Unies : le premier ministre Amadou Gon Coulibaly promet de faciliter le retour de ceux qui veulent investir en Côte d’Ivoire

J’appelle également les militants de l’opposition en particulier et les Ivoiriens en général à envahir le Stade Félix-Houphouët-Boigny, le 10 Octobre 2020, dès le matin et jusqu’à la satisfaction totale des revendications. » a lancé Aby Raoul, maire de Marcory.

Rappelons que le 20 septembre 2020, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, a appelé à la «désobéissance civile » face à la «forfaiture » dans l’affaire de «3e mandat» présidentiel, jugeant la candidature de Alassane Ouattara «d’anticonstitutionnelle », « face à la forfaiture, un seul mot d’ordre, la désobéissance civile », a déclaré M. Henri Konan Bédié, dans un discours, lors d’une rencontre de plateformes et partis de l’opposition au siège du Pdci à Cocody, dans l’Est d’Abidjan.

Lire aussi:   Anne-Marie Bonifon, Coordinatrice Nationale de GPS du Président Guillaume Soro en Côte d'Ivoire après sa sortie de la Maca

Il a déploré que « le 14 septembre 2020, le Conseil constitutionnel avec la complicité de la Commission électorale dite indépendante » ai «invalidé les dossiers de plusieurs candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 sur la base de fallacieux arguments (…) et dans le même temps autorisé la candidature anticonstitutionnelle de Alassane Ouattara ».

Selon M. Bédié cette candidature de M. Ouattara « constitue le troisième mandat anticonstitutionnel ». Il s’agit d’une «violation de la Constitution ivoirienne par le président sortant en briguent un troisième mandat à l’élection du 31 octobre 2020 ».

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : « Libération » de Gbagbo, pour le RPP, tous les autres discours entrepris autour de ce procès, relèvent désormais de la manipulation

source: yeclo