HomePolitiqueAbidjan : L’opposant Babily Dembélé (président du CIDP) et son fils enlevés...

Abidjan : L’opposant Babily Dembélé (président du CIDP) et son fils enlevés par des hommes armés

Abidjan : L’opposant Babily Dembélé (président du CIDP) et son fils enlevés par des hommes armés
Abidjan : L’opposant Babily Dembélé (président du CIDP) et son fils enlevés par des hommes armés

Le président du Congrès ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), Babily Dembélé et son fils ainsi que plusieurs membres de son entourage, ont été enlevés, le mercredi 21 octobre 2020, au siège de son parti (CIAD M’pouto), par des hommes encagoulés et armés.

A quelques jours de la présidentielle d’octobre 2020, le président du Congrès ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), Babily Dembélé et plusieurs membres de son entourage ont été enlevés par des hommes armés qui ont fait une descente, le mercredi 21 octobre 2020, au siège dudit parti, à la CIAD, à M’pouto, dans la commune de Cocody. Cette nouvelle inquiétante a été donnée, ce jeudi 22 octobre 2020, par le secrétaire général de son parti, Théophile Sahiri, absent au moment des faits.

Lire aussi:   Le pro-RHDP Cissé Seint à propos d’Hamed Bakayoko : « je ne peux pas lui apporter de soutien, ça serait comme soutenir un criminel »

En effet, selon Théophile Sahiri, il s’apprêtait à se rendre, ce jeudi 22 octobre 2020, au siège du CIDP. « Comme d’habitude, avant de m’y rendre, j’appelle le gardien pour savoir si le président est déjà arrivé. C’est ainsi qu’il m’a dit qu’il été enlevé, hier par des hommes armés et encagoulés », nous a confié le secrétaire général au téléphone. Mais comment le gardien a-t-il pu échapper à cet enlèvement collectif ? A en croire, Sahiri, il s’était un peu déplacé et c’est à son retour qu’il a vu des hommes armés assiéger le siège du CIPD.

Un confrère qui était avec le président Babily Dembélé au siège du CIDP confirme l’enlèvement. « Hier, j’étais avec lui jusqu’à 13h30. Selon les informations que j’ai reçues, tout juste après mon départ, des personnes encagoulées dans plusieurs voitures sont venues et l’ont pris avec tous ceux qui étaient autour de lui. C’était autour de 14heures. Ils sont partis avec lui pour une destination inconnue », raconte-t-il, avant d’ajouter que tous ceux qui ont été enlevés sont injoignables : « Il (Babily Dembélé : ndlr) est injoignable sur ses numéros que tu connais. Mais il a un numéro sur lequel je l’appelle qui sonne, mais il ne décroche pas. Son homme de main, Konan (Konan Florent : ndlr), a été également embarqué. Son portable sonne, mais il ne décroche pas. Ses gardes du corps dont le fils aîné de Gnahoré Dépié Emile est aussi injoignable. Lui aussi a été enlevé. Le président a un de ses fils qui a été aussi enlevé ».

Lire aussi:   Polémique sur Ézéchiel Houon, fils de feu Dj Arafat: Siro explique tout

Babily Dembélé, fils de Kouto, ancien conseiller du président Henri Konan Bédié et ambassadeur auprès des pays arabes sous Laurent Gbagbo a été emprisonné en 2012 puis libéré un an plus tard pour non-lieu.

Le 21 juillet 2019, plusieurs ex-combattants des ex-Forces Nouvelles et pro-Gbagbo ont décidé d’adhérer à son parti, le CIDP. Depuis, le président Babily Dembélé est dans le viseur des autorités ivoiriennes.

Il y a un an, soit le jeudi 3 octobre 2019, il a été entendu à la préfecture de police avant d’être libéré plus tard.

Lire aussi:   Législatives ivoiriennes : les sanctions du RDR contre ses candidats indépendants connues