Home Politique A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition...

A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara

A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara
A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara

L’opposition ne veut plus d’Alassane Ouattara dans le processus électoral. Toute l’opposition s’est réunie à la maison du parti du Pdci-Rda pour marquer sa détermination à retirer Alassane Ouattara du processus électoral en cours et par ricochet de l’élection présidentielle 2020.

Elle l’a fait savoir à travers une conférence de presse qui s’est tenue ce vendredi 16 octobre 2020.

Affi N’Guessan, candidat retenu le lundi 14 octobre 2020 par le Conseil Constitutionnel, ne désire plus aller à cette élection. Il s’associe à Henri Konan Bédié pour lancer un boycott qui est devenu actif.

Lire aussi:   Mamadou Touré, porte-parole adjoint du gouvernement sur RFI : « Beaucoup de nos concitoyens estiment que cette candidature d’Alassane Ouattara est nécessaire »

A cette rencontre avec la presse, Affi N’Guessan n’est pas passé par quatre chemin pour exiger une transition à Alassane Ouattara qui, s’il n’y prend garde, lui sera imposée. Affi N’Guessan crache que « Si Alassane Ouattara ne prend pas les devants et que la transition lui est imposée, elle se fera sans lui ». Le porte-parole des plateformes de l’opposition a souligné que l’opposition est actuellement prête à négocier pour une transition en douceur.

Lire aussi:   Côte d'ivoire : Refus du vote de la loi d'amnistie par le PDCI, depuis Gagnoa Guikahué s'explique

Prenant la parole au nom du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kacou Guikahué veut passer à une démonstration de force de l’opposition. Il affirme que « Nous sommes les plus nombreux. Nous devons le démontrer. Le processus électoral ne doit pas arriver à son terme ».

Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) était de la partie. Pour renchérir, Georges Ouégnin a appelé tous les militants d’Eds à faire échec à ce qu’il a qualifié de « coup d’État » électoral du régime Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Visite d'Hamed Bakayoko à Divo: le RHDP agit en grand diviseur opportuniste

Notons que le candidat Kouadio Konan Bertin dit Kkb n’était pas à cette rencontre de l’opposition avec la presse. Le lancement de sa campagne à Divo se déroule aujourd’hui.

source: rue80

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here