HomePolitiqueA deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition...

A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara

A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara
A deux semaines de la présidentielle 2020 : L’opposition annonce une transition sans Ouattara

L’opposition ne veut plus d’Alassane Ouattara dans le processus électoral. Toute l’opposition s’est réunie à la maison du parti du Pdci-Rda pour marquer sa détermination à retirer Alassane Ouattara du processus électoral en cours et par ricochet de l’élection présidentielle 2020.

Elle l’a fait savoir à travers une conférence de presse qui s’est tenue ce vendredi 16 octobre 2020.

Affi N’Guessan, candidat retenu le lundi 14 octobre 2020 par le Conseil Constitutionnel, ne désire plus aller à cette élection. Il s’associe à Henri Konan Bédié pour lancer un boycott qui est devenu actif.

Lire aussi:   Réconciliation : voici la phrase de KKB qui choque l'opposition

A cette rencontre avec la presse, Affi N’Guessan n’est pas passé par quatre chemin pour exiger une transition à Alassane Ouattara qui, s’il n’y prend garde, lui sera imposée. Affi N’Guessan crache que « Si Alassane Ouattara ne prend pas les devants et que la transition lui est imposée, elle se fera sans lui ». Le porte-parole des plateformes de l’opposition a souligné que l’opposition est actuellement prête à négocier pour une transition en douceur.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: Pré-congrès éclatés, le RDR tente de motiver ses militants démobilisés

Prenant la parole au nom du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire, le secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kacou Guikahué veut passer à une démonstration de force de l’opposition. Il affirme que « Nous sommes les plus nombreux. Nous devons le démontrer. Le processus électoral ne doit pas arriver à son terme ».

Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds) était de la partie. Pour renchérir, Georges Ouégnin a appelé tous les militants d’Eds à faire échec à ce qu’il a qualifié de « coup d’État » électoral du régime Alassane Ouattara.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : la date pour l'investiture du Président Alassane Ouattara connue

Notons que le candidat Kouadio Konan Bertin dit Kkb n’était pas à cette rencontre de l’opposition avec la presse. Le lancement de sa campagne à Divo se déroule aujourd’hui.

source: rue80