Home Politique À 3 mois de la présidentielle, un proche de Soro envoie un...

À 3 mois de la présidentielle, un proche de Soro envoie un message aux forces de défense : « faites attention aux ordres que vous exécutez »

À 3 mois de la présidentielle, un proche de Soro envoie un message aux forces de défense : « faites attention aux ordres que vous exécutez »
À 3 mois de la présidentielle, un proche de Soro envoie un message aux forces de défense : « faites attention aux ordres que vous exécutez »

Mamadou Traoré, l’un des fidèles proches de Soro a envoyé un message aux forces de défense dans l’exécution des missions du gouvernement.

Il y a plus d’un an,en 2019, j’avais interpellé les magistrats, les forces de défense et de sécurité du pays concernant l’exécution des ordres illégaux qui leur seront donnés par nos gouvernants pour mater l’opposition et le peuple. Je leur avais demandé de refuser de se soumettre à des ordres ,sans une notification écrite, de ceux qui leur donneront certains ordres qu’ils trouveront illégaux. Sinon,qu’ils sachent que tôt ou tard,ils seront les premiers a en payer le prix. Le peuple n’est pas amnésique même si parfois il est ingrat.

Aujourd’hui,vu l’excès de zèle dont font montre certains magistrats et certaines forces de défense et de sécurité,je voudrais leur demander de se souvenir comment ont fini leurs prédécesseurs qui ont fait montre d’un excès de zèle dans l’exécution des missions que les gouvernants leur ont confiées. Heureusement que parmi eux,il se trouve certains qui,malgré les missions qu’on leur a confiées,font montre d’un humanisme et d’un professionnalisme que je n’oublierai pas de si tôt.

Lire aussi:   Nouvelle commission électorale en Côte-d’Ivoire: Le président Coulibaly demande aux électeurs de « faire confiance »

En tout cas j’ai été séduit par le professionnalisme et l’humanisme des policiers qui m’ont cuisiné l’année dernière à la préfecture de police et à la police scientifique lorsque j’y ai été convoqué pour atteinte à la sûreté de l’Etat ,pour offense au Chef de l’Etat,pour trouble à l’ordre public,pour incitation à la violence,pour divulgation d’informations confidentielles,pour diffamation. Je n’oublierai pas de si tôt ces policiers qui m’ont laissé une bonne image de notre police nationale.

Demain quand nous serons au pouvoir,je penserai à eux.Je n’oublierai pas ,par contre de si tôt,certains d’entre eux qui ont fait un excès de zèle à nulle autre pareil à mon endroit. Mais ils ont compris aussi qu’en face d’eux,il y avait un garçon. Jusqu’à présent,je ne sais pas comment j’ai pu échapper à la prison après toutes ces charges qu’on avait mises sur ma pauvre petite tête.

Lire aussi:   Affrontements entre policiers et forces spéciales: Hamed Bakayoko veut « oublier vite ce qui s’est passé »

Pourtant je m’y étais préparé psychologiquement surtout qu’on avait averti nos petits qui étaient à la Maca que je viendrais les y rejoindre incessamment. Bref,je voudrais interpeller ces agents qui se croient plus royalistes que le roi que demain n’est pas loin.Tout pouvoir passe.On n’est jamais fort tout le temps et contre tout le monde ad vitam ad eternam. C’est pourquoi je voudrais leur conseiller, par ces temps qui courent, de faire très attention aux ordres qu’ils exécutent. Demain,qu’ils ne viennent pas dire qu’ils ont été obligés d’agir comme ils l’ont fait.

Ce ne sera pas une excuse pour échapper à la sentence du peuple. Dois je leur rappeler qu’aujourd’hui c’est Guillaume Soro seul qui paye le prix de la rébellion grâce à laquelle certains sont aujourd’hui au pouvoir ?Avez vous vu une seule fois ceux qui l’ont mis en mission assumer leur part de responsabilité ?Ne sont ce pas eux qui l’accablent aujourd’hui avec la rébellion qu’il a conduite pour eux ?

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Commémoration du 25ème anniversaire du décès d'Houphouët Boigny, Bédié évite Ouattara à la Basilique de Yamoussoukro

N’est-il pas le seul aujourd’hui qui est accusé d’avoir abattu par exemple IB alors que nous savons qui sont ceux qui ont donné les ordres pour le faire ?Que cela vous serve de leçon chers frères et sœurs magistrats,forces de défense et de sécurité. Je ne vous demande pas de desobéir aux ordres que vos supérieurs et vos gouvernants vous donnent ou vous donneront pour mater le peuple.

Mais exigez leur toujours un document écrit des ordres qu’ils vous donnent et exécutez ces ordres avec professionnalisme et humanisme. Si on vous demande d’aller tuer des gens et que vous le faites,demain on dira que ce n’est pas cet ordre qu’on vous a donné.

Souvenez vous que certains n’ont pas manqué de dire que quand on a demandé de désarmer par la force IB, on n’a pas dit de le tuer. A bon entendeur,salut.

Source: Yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here