Home Politique 7 décembre 1993 : « la rumeur sur le décès de Houphouët-Boigny...

7 décembre 1993 : « la rumeur sur le décès de Houphouët-Boigny circule déjà depuis quelques jours »

7 décembre 1993 : « la rumeur sur le décès de Houphouët-Boigny circule déjà depuis quelques jours »
7 décembre 1993 : « la rumeur sur le décès de Houphouët-Boigny circule déjà depuis quelques jours »

« Le Président Félix Houphouët-Boigny, le Père de la Nation, est mort, ce 7 décembre 1993 à 6h 35 mn à Yamoussoukro » raconte Brice Brou.

7 Décembre 1993
La rumeur sur le décès de Félix Houphouët-Boigny circule déjà depuis quelques jours.
Ce mardi 7 Décembre 1993 , la Côte d’Ivoire se préparait pourtant à célébrer le 33ème anniversaire de son indépendance. Les drapeaux orange , blanc et vert étaient déployés partout à Abidjan . Mais l’atmosphère est lourde . Dès le début de la matinée «Radio-Treichville » ( la rumeur locale ) annonce la mort du Président .

L’absence très remarquée du « vieux » à la cérémonie de prise d’armes ; où n’étaient présents que Messieurs Henri Konan Bédié, Président de l’Assemblée Nationale , et Alassane Dramane Ouattara, Premier Ministre ; ne fait que conforter « la rue » à cette éventualité . L’affaire semble d’autant plus sérieuse que la veille , les ivoiriens ont été confrontés à un fait d’une absolue rareté :

Pour la première fois depuis 1960, Félix Houphouët-Boigny n’a pas prononcé, son traditionnel discours d’indépendance . En 33 ans de pouvoir, le Chef de l’Etat n’avait jamais manqué à ce devoir ô combien « sacré » de s’adresser à la Nation à cette date d’anniversaire . Du fait qu’aucun officiel ivoirien ne confirme ni n’infirme « l’information », les bruits sur le décès du président se répandent à travers tout le pays.

Lire aussi:   Décès du député Dominique Adié, démissionnaire du RDR

Agé de 88 ans , le Président était absent de Côte d’Ivoire depuis un peu plus de six mois . Sa dernière apparition publique datait du mois d’août où , recevant des journalistes nationaux à son hôtel particulier de la rue Masseran à Paris, il rassurait en affirmant bien se porter et rentrer bientôt en Côte d’Ivoire . Le « Vieux » qui avait été opéré d’un cancer de la prostate à Paris au mois de Juin précédent , sera admis après cette interview et suite à un malaise à l’hôpital Cochin de Genève le 9 Octobre 1993.

Dans le pays , nombreux étaient celles et ceux qui pensaient que le pire s’était déjà produit, et que pour des raisons politiques et historiques, les officiels du pays attendaient la date symbolique du 7 Décembre pour faire une annonce . Le silence des autorités du pays ajouté à l’absence du Chef de l’Etat aux cérémonies officielles ce jour du 07 Décembre 1993, apparaissent aux yeux de la population concitoyens comme une évidence .

Lire aussi:   Côte d’Ivoire / Décès du BRH de la 6ème légion mobile de gendarmerie de Yamoussoukro

A la mi-journée , la nouvelle tombe : Le Président Félix Houphouët-Boigny « n’est plus » .
C’est la Radio RFI qui en était à ses débuts en Côte d’Ivoire, qui rend publique la mort du Président dans la journée . Le Premier Ministre ivoirien Alassane Dramane Ouattara met fin aux spéculations, et confirme à 13 heures , heure locale, sur les antennes de la Radio-Diffusion Télévision Ivoirienne (RTI) , la mort du Président : « Ivoiriens mes frères, Ivoiriennes mes sœurs, la Côte d’Ivoire est orpheline. L’homme qui a incarné notre peuple depuis près d’un demi-siècle, le Père de la Nation, le Président Félix Houphouët-Boigny, s’est éteint, ce mardi 7 décembre 1993 à 6h 35 mn à Yamoussoukro, sa terre natale. »

A 20h , Dégny Maixent, Directeur de l’information télévisée et présentateur du journal télévisé, annonce une déclaration en direct du studio, du Président Henri Konan Bédié qui confirme la nouvelle : « Ce matin, nous avons appris l’information la plus cruelle de notre histoire nationale : Le Père de la Nation, notre Chef d’Etat bien aimé, n’est plus. D’un coup, la Côte d’Ivoire, toutes ses filles et tous ses fils, dans leur diversité, se sentent orphelins… » .

Lire aussi:   Nigeria: après TB Joshua, un autre pasteur très célèbre décède à son tour

Plus aucun doute. « Houphouët est mort ! » entendait-on partout . L’annonce est vécue et reçue au sein de la population comme une onde de choc . Les ivoiriens vivent péniblement et douloureusement le décès du Chef de l’Etat . Le « vieux » faisait partie intégrante de leurs vies depuis 3 décennies et ils n’avaient connu que lui .

Dans les rues et les foyers on assiste à la stupéfaction et à des scènes de désolation . Les parents, généralement figure d’autorité et de courage, fondaient en larmes devant leurs progénitures , devenant eux -même en ce jour sombre des enfants … Les enfants d’Houphouët-Boigny.

source: yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here