Home Politique 3e mandat de Ouattara : « C’est maintenant que la communauté internationale...

3e mandat de Ouattara : « C’est maintenant que la communauté internationale doit intervenir »

3e mandat de Ouattara : « C’est maintenant que la communauté internationale doit intervenir »
3e mandat de Ouattara : « C’est maintenant que la communauté internationale doit intervenir »

Parlant du 3e mandat du Président Alassane Ouattara, le pro-Soro, Mamadou Traoré a interpellé ce lundi 27 juillet 2020, la communauté internationale.

Aujourd’hui, les regards des Chefs d’État africains, surtout ceux issus de la CEDEAO, sont rivés sur la Côte d’Ivoire.
Tous attendent avec impatience la décision que prendra le gourou du Restaurant concernant le troisième mandat qu’il veut faire.

Je rappelle que la CEDEAO, dans l’une de ses résolutions, a condamné toute volonté de faire un troisième mandat.
Et aujourd’hui, beaucoup de Chefs d’État de cette CEDEAO veulent voir jusqu’où irait le gourou du Restaurant dans sa volonté de faire un troisième mandat.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Abidjan, réception de la TNT, le Gouvernement fixe le prix du décodeur Mpeg4 et Dvbt2 d'entrée de gamme à 10 mille FCfa et l'antenne Uahf à 6 mille FCfa

Et si par malheur pour les populations de la CEDEAO, la décision du gourou du Restaurant de faire un troisième mandat venait à passer, ce serait un mauvais signal qu’il donnerait.

Beaucoup de ses homologues qui ne rêvent que de faire un troisième mandat s’engouffreraient dans cette voie au détriment des populations de la CEDEAO. Ainsi, assisterons nous à la résurgence des Présidents à vie que nous avons connue avant les années 90.

Sans le savoir, la Côte d’Ivoire donnerait le mauvais exemple à toute la communauté africaine. C’est pourquoi, il est temps que nos Chefs d’Etat africains, pour une fois, aient le courage de dire non officiellement à un troisième mandat du gourou du Restaurant.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : A Yopougon, le droit du consommateur au centre d'un échange « le comportement des faux agents contrôleurs dénoncé »

J’avoue que je ne serai pas heureux de les voir venir en Côte d’Ivoire pour tenter de régler une crise politique qu’ils pouvaient éviter s’ils avaient eu le courage de se désolidariser de leur homologue ivoirien.

Je voudrais également que l’Union européenne et l’ONU, qui avaient appelé, d’une manière diplomatique, les autorités ivoiriennes à faire en sorte qu’il y ait des élections ouvertes et apaisées, lèvent de la voix.

Parce qu’en cas de crise, ce sont encore eux qui viendront au chevet de notre pays pour tenter d’y trouver des solutions. Et qu’ils sachent que s’ils attendent ces périodes troubles pour venir tenter d’éteindre le feu, ils risquent d’être accueillis par les populations ivoiriennes comme certains Chefs d’Etat africains ont été accueillis par les populations maliennes lorsqu’ils ont tenté de jouer dans ce pays les médiateurs alors qu’ils n’étaient pas des modèles dans leurs propres pays.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Grève dans le secteur éducation-formation, la COSEFCI et la CNEC annoncent la suspension des salaires du mois de mai de ses membres

C’est maintenant que la communauté internationale doit intervenir pour mettre fin à la volonté du gourou du Restaurant de faire un troisième mandat. Sinon, les conséquences de son acte seront incalculables.

Source:yeclo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here