HomePeopleYodé et Siro : Les artistes zouglou demandent pardon à Adou Richard

Yodé et Siro : Les artistes zouglou demandent pardon à Adou Richard

Yodé et Siro : Les artistes zouglou demandent pardon à Adou Richard
Yodé et Siro : Les artistes zouglou demandent pardon à Adou Richard

L’affaire qu’on pourrait qualifier de Yodé et Siro contre Adou Richard a pris une autre tournure le jeudi 3 décembre 2020. Suite à des critiques à l’encontre du procureur de la République lors d’un concert le dimanche 29 novembre 2020, les deux chanteurs de zouglou ont reçu une convocation de la section de recherches de la gendarmerie nationale. Après leur audition le mercredi 2 décembre, ils ont été présentés devant le procureur. Devant cette situation, la Fédération nationale des artistes zouglou (FENAZ) a brisé le silence.

Les artistes zouglou plaident auprès d’ Adou Richard pour Yodé et Siro

Dans l’affaire Yodé et Siro, la Fédération nationale des artistes zouglou (FENAZ) préfère jouer la carte du pardon. En effet, dans une déclaration lue par Ossohou Hugues Patrick (Pat Saco) du groupe Espoir 2000, les zougloumen de Côte d’Ivoire ont imploré la clémence d’ Adou Richard. « Le zouglou, identité culturelle de la Côte d’Ivoire, à l’aube de ses trente ans de célébration, a toujours trouvé et trouvera ses fondements dans la critique. Cela le classe-t-il au-dessus des libertés individuelles ? Nous disons non », a dit d’entrée de jeu l’alter ego de Valérie.

Lire aussi:   “Yodé et Siro doivent savoir ce qui les attend, s'ils parlent trop dans politique”( André Silver K)

Poursuivant, Pat Saco a cru bon de rappeler que l’artiste n’a de cesse d’apporter de la joie dans le cœur des Ivoiriens. « Nous, artistes ivoiriens, qui apportons la joie à nos populations au quotidien, venons humblement en ce jour, avec la bénédiction du chef de l’État et de tout le gouvernement ivoirien, demander pardon à monsieur le procureur général de la République, M. Adou Richard pour l’atteinte à son intégrité morale faite par nos amis lors de leur dernière représentation. Ne dit-on pas que l’erreur est humaine, le pardon divin et qu’une faute reconnue est à moitié pardonnée ? », a laissé entendre l’auteur de la chanson « Série C ».

Lire aussi:   Où est passé le Procureur de la République Adou Richard, le masque des cyberactivistes

« Nous sommes sûrs, monsieur le procureur, qu’en 25 ans de carrière de Yodé et Siro, vous avez aimé et avec vous beaucoup d’Ivoiriens, au moins une de leurs chansons au nom de laquelle nous demandons votre clémence en cette période de fête de fin d’année. Nous voulons terminer pour dire merci au chef de l’État, merci à madame la Première dame, merci à tout le gouvernement et enfin merci au procureur de la République », a terminé Pat Saco.

Lire aussi:   Yodé et Siro refont surface sur la toile avec cette phrase étrange : "ma gorge me gratte, de parler ?"

Il faut rappeler qu’au cours d’un concert à Yopougon le dimanche 29 novembre 2020, Yodé et Siro avaient ouvertement interpellé le procureur Adou Richard sur les violences électorales en Côte d’Ivoire. « C’est quel pays ça ? Allez dire au procureur Adou Richard qu’un mort, c’est un mort. On ne passe pas son temps à chercher les petits Baoulés dans les villages pendant que les gens sont ici avec des machettes et ils sont bien identifiés », avaient-ils dénoncé sur scène. Ces propos leur ont valu une convocation à la gendarmerie nationale.

source:afrique-sur7