Home People Yasmina Aka, celle qui avait accusé Gervinho, convoquée à la police

Yasmina Aka, celle qui avait accusé Gervinho, convoquée à la police

Yasmina Aka, celle qui avait accusé Gervinho, convoquée à la police
Yasmina Aka, celle qui avait accusé Gervinho, convoquée à la police

La chanteuse ivoirienne Yasmina Aka alias Yastarly la bombe a de sérieux problèmes avec la police suisse. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook lundi soir, elle a dévoilé ce qu’on lui reproche.

Yasmina Aka:  »Pour mes propres fesses, on me convoque à la police »

La chanteuse ivoirienne vivant en Suisse plus précisément dans la ville de Neuchâtel, Yasmina Aka a de sérieux problèmes avec la police de son pays d’accueil. Postant régulièrement des vidéos ou photos très osées sur les réseaux sociaux, la belle Yasmina Aka alias Yastarly la bombe a reçu la visite de la police suisse le lundi 1er juin 2020.

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, Yasmina Aka a expliqué comment les choses se sont passées avec les policiers  »La police a débarqué chez moi…Ils m’ont demandée de les suivre au poste de police par rapport à des vidéos que j’ai eu à publier sur Facebook. Je ne savais pas que dans ce monde, la police peut débarquer chez toi parce que tu as publié sur les réseaux sociaux des éléments qui contiennent ton intimité, toi-même ta vie privée. Est-ce c’est la nudité de quelqu’un que j’ai publiée ou c’est la mienne? Je leur fait comprendre que je n’étais pas d’accord… Finalement, ils m’ont donné un rendez vous lundi prochain à 9 heures… », a soutenu Yasmina Aka qui dit être fatiguée de la Suisse.

Lire aussi:   Décès à l’âge de 89 ans de Joseph Jackson, père de Michael Jackson

 »Je leur ai dit que je suis fatigué de ce pays. Depuis que je suis dans votre pays, vous ne faites que me créer des problèmes. Voulez-vous me pousser au suicide? J’en ai marre de ce pays, et les policiers me disent de rentrer chez moi (…) Je leur ai dit que c’est ce que je vais faire. Je vais partir parce que je n’ai pas envie de terminer avec le suicide ici. J’ai une fille de 13 ans qui a encore besoin de moi… Qu’est-ce que j’ai fait de mal? Ai-je publié la nudité de quelqu’un? Pour mes propres fesses, on me convoque à la police… Qu’est-ce que vous ne voyez pas sur les réseaux sociaux? Il y a combien de culs qu’on voit sur les réseaux sociaux chaque jour, sans compter les sextape… », s’est interrogée Yasmina Aka qui dit être victime de sabotage.

Lire aussi:   Situation sécuritaire: Des armes, des jumelles, des bombes lacrymogènes et un poste de radio émetteur saisis à Abobo

 »Vous avez quoi contre moi? Vous me voulez quoi? Vous pensez que j’ai une belle vie? Non mais vous vous trompez parce que je ne fais que lutter pour survivre? Est-ce que vous me voyez en train de faire des posts pour montrer que je mène une vie luxueuse? Non, je n’ai pas une vie de grande star…Donc s’il vous plaît, laissez-moi tranquille », a martelé Yastarly la bombe.

Lire aussi:   The Shin Sekai en concert à Abidjan ce 11 Février

Source: Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here