HomePeopleMagic System: Asalfo révèle la raison pour laquelle le groupe n’est pas...

Magic System: Asalfo révèle la raison pour laquelle le groupe n’est pas divisé

Magic System: Asalfo révèle la raison pour laquelle le groupe n’est pas divisé
Magic System: Asalfo révèle la raison pour laquelle le groupe n’est pas divisé

Asalfo le leader principal du groupe ivoirien « Magic System » a récemment fait une sortie via une vidéo publiée sur sa page Facebook au cours de laquelle il donnait les raisons pour lesquelles le groupe n’est pas encore disloqué.

D’après lui, si le groupe reste uni c’est pour la simple raison qu’il existe une discipline du groupe dans laquelle chacun des membres est tenu de se conformer. Ce qui laisse entendre que si les enfants d’Anomabo demeurent toujours ensemble, c’est parce qu’ils se sont fixés certaines règles pour le bon fonctionnement du groupe.

« Vous savez pourquoi le groupe Magic System ne se divise pas ?  Parce que je n’ai jamais mis en tête que c’est moi qui suis le plus vu, ou c’est moi qui suis le plus connu … moi je suis Asalfo parce qu’il y a Tino, Goudé et Manadja derrière … donc on comprend qu’on ne peut pas s’appuyer sur des gens parce qu’on est fort, mais on s’appuie sur des gens pour être fort », a expliqué le chanteur ivoirien dans un premier temps avant d’ajouter : « Toutes les règles qui ont été mises en place dans Magic System, le premier à les respecter, c’est moi. Pour pouvoir parler aux autres, il faut que toi-même, tu serves d’exemple ».

Lire aussi:   Quand Abou Nidal rendait hommage à Arafat Dj de son vivant (vidéo)

Par la suite, l’organisateur du Festival des musiques urbaines d’Anomabo (Femua), a poursuivi en racontant une petite histoire sur Manadja. « En 2007, on a mis en place une règle qui dit que, pour nos spectacles, celui qui loupe le train ou l’avion avec le groupe, non seulement, il paye son billet à ses propres frais, mais quand il arrive au concert, il joue et il ne se sera pas payé. Et le premier qui est tombé dans le panneau, c’est Manadja. On devait partir en Algérie, il est arrivé en retard, nous avons quitté Paris sans lui, il a payé son billet d’avion pour nous rejoindre en Algérie, et on avait 3 concerts, il a joué, mais il n’a pas été payé… », affirme Asalfo avant de conclure:

Lire aussi:   Voici la photo d'Asalfo en plein match de football qui suscite la réaction de la toile

« Finalement, c’est moi que tout le monde attendait au tournant … et un jour j’ai mal apprécié l’heure, et je suis parti en retard de chez moi… j’étais dans ma voiture, et ce jour, personne ne m’a appelé pour me demander à quel niveau je me trouvais … et j’arrive à la gare de train, j’ai laissé mes affaires dans la voiture, et j’ai couru jusqu’au wagon le plus proche … et dès que je suis monté, le train a démarré, et c’est en ce moment que Manadja m’appelle pour me dire qu’ils ont démarré, et je lui ai dit que je suis aussi dans le train , tellement qu’il ne croyait pas, il a crié : tu mens.

C’est pour dire qu’en 22 ans de carrière, je n’ai jamais raté un train, je n’ai jamais loupé un avion, je n’ai jamais loupé un rendez-vous parce que je me suis imposé moi-même cette rigueur.»

Lire aussi:   Siro très en colère contre Asalfo: « Il n'a pas l'esprit zouglou »

Il est donc clair que la discipline est une chose importante à privilégier en toute chose.