Home People Jah Nissi, le reggaeman canadien qui est sur les traces d’Alpha Blondy

Jah Nissi, le reggaeman canadien qui est sur les traces d’Alpha Blondy

Jah Nissi, le reggaeman canadien qui est sur les traces d'Alpha Blondy
Jah Nissi, le reggaeman canadien qui est sur les traces d'Alpha Blondy

D’origine Haïtienne, « Jah Nissi », de son vrai nom Ernst Toussaint, est un reggaeman canadien qui a pour modèle, l’ivoirien Alpha Blondy. Le natif de Port au Prince définit sa musique dans le genre « Reggae Roots ».

« JAH NISSI », un artiste Canadien qui veut marcher sur les pas d’Alpha Blondy

Passionné de football, c’est plutôt dans la musique que le natif de Port au prince se révèlera au monde. C’est au cours des années 90 que démarre l’aventure musicale de l’artiste canadien. Grace aux conseils avisés de son père qui vivait au Venezuela, « Jah Nissi », de son vrai nom Ernst Toussaint, s’inscrit dans une école de musique où il apprendra la guitare solo et la basse aux côtés d’un des meilleurs bassistes haïtiens de l’époque, « Moïse Thermithus ».

Lire aussi:   Cameroun: Esclavage en Libye, Eto’o dément avoir accordé 1,5 million Fcfa à chaque migrant camerounais

Avec cette sommité, le jeune homme découvre son potentiel artistique. Aussitôt, ses objectifs sont définis: marcher sur les traces des grosses figures de la musique reggae, notamment Bob Marley, Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly, Morgan Heritage, Bookman Experyans, Eddy François, Midnite Nasio Fontaine et tant d’autres à travers le groupe musical « Conquistadores », qu’il met en place dans la foulée. A l’instar de ses modèles, le canadien a choisi le reggaeroots comme son arme de combat en faveur des classes inférieures.

Lire aussi:   30e anniversaire de Wizkid : ses fans s’en prennent à Tiwa Savage

Aujourd’hui, il travaille d’arrache-pied pour réaliser son rêve de toujours: celui de boucler son premier album. En attendant que son rêve devienne réalité, Ernst Toussaint débarque avec un nouveau clip « Only Jah Knows » présenté par les services de « YouTrace ».

Dans ce morceau que l’on traduit par « Seul Dieu sait », Jah Nissi rappelle l’omniprésence de Dieu au quotidien mais surtout dans les jours sombres.

Lire aussi:   Musique/Rap: Booba veut mettre fin à sa carrière

Source: Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here