Home People  »First Magazine »: Voici la vérité qu’on veut cacher aux internautes

 »First Magazine »: Voici la vérité qu’on veut cacher aux internautes

''First Magazine
''First Magazine": Voici la vérité qu'on veut cacher aux internautes

L’affaire First Magazine fait la Une des réseaux sociaux depuis quelques jours. Le dénommé Euloge Kuyo alias Euloge First qui a toujours été présenté comme le principal responsable de cette célèbre page Facebook, révèle avoir été piraté par son cousin Jean-Christ Amblard résidant en Suisse et avec qui, il a créé la page en 2013…

Palabre entre deux cousins Euloge et Jean-Christ autour de First Magazine

Invité samedi sur le plateau de l’Émission  »Accusé levez vous » sur Trace FM, Euloge First n’a pas pu s’empêcher de fondre en larmes en expliquant l’attitude de son cousin qu’il considère comme une trahison. Reconnaissant avoir bénéficié de l’aide de ce dernier au moment de la création de la page, Euloge a fait savoir que son cousin a décidé de se retirer du projet en 2015, en raison des nombreuses plaintes judiciaires contre la page First Magazine qui avait à cette époque quelque 200 000 abonnés.

Devenu seul propriétaire, Euloge fait face aux poursuites judiciaires et réussit à propulser cette page qui devient la première page Facebook la plus suivie en Afrique francophone avec plus 2,7 millions d’abonnés.

Lire aussi:   Koffi Olomidé demande « pardon » aux Ivoiriens et annonce un concert à Abidjan

 »En Juin 2019, plus de 4 ans et demie après son départ définitif, fort du succès de First Magazine, mon cousin Jean Christ Amblard me recontacte et souhaite réintégrer l’équipe. Il me demande de le renommer administrateur de la page car, selon ses dires, il souhaite apporter du professionnalisme au projet avec des idées novatrices. Il m’informe qu’il est en pourparlers avec des investisseurs suisses pour des propositions d’affaires très intéressantes. Sur la base de la confiance, j’ai consenti à le remettre administrateur de la page », explique Euloge First qui n’imaginait pas un seul instant qu’il serait dépossédé du fruit de son travail.

 »A peine réintégré sur la page en tant qu’administrateur, 4 jours seulement, Jean Christ Amblard me descend au rang d’éditeur…Il modifie tous les accès et devient le seul maître à bord. De juin 2019 à fin janvier 2020, je reste relégué au rang d’éditeur sur ma propre page (…) Je réalise à ce moment que je me suis fait avoir par mon propre cousin. J’ai été naïf de croire qu’avec mon cousin, revenu après 4 ans demie, nous pouvions faire de grandes choses », se désole-t-il.

Lire aussi:   Algérie : colère des internautes après la mort d'une fillette lors d'une séance d'exorcisme

De leurs côtés, les artistes Molaré, Safarel Obiang, Kadjevara Dj, Debordo Leekunfa, Yvidero, Eunice Zunon… ont tous invité leurs fans à se désabonner de la page First Magazine pour migrer sur la nouvelle page First Mag le vrai créée par Euloge First.

Pour sa part, Jean Christ révèle que depuis la création de la page controversée, Euloge passait dans le dos de tout le monde pour recevoir seul de l’argent des annonçeurs. Un comportement qu’il dit avoir dénoncé à maintes reprises mais en vain.

 »Fatigué de lui faire des remontrances sur son attitude, je décide de prendre du recul. Je ne suis donc pas parti en 2015 parce que j’avais peur des plaintes des artistes. Comment pourrais-je avoir peur des convocations des artistes ivoiriens alors que je vis en Suisse? », explique-t-il tout en affirmant avoir été contacté par Euloge afin qu’il puisse entreprendre toutes les démarches depuis la Suisse pour la certification de la page.

Lire aussi:   Palabre Bahi Spinto - Asalfo: Le "Gaou magicien" dit toute la vérité

Jean Christ affirme également qu’Euloge n’a jamais cessé ses malversations et a même tenté de l’éjecter de l’administration de la page.  »J’ai reçu la notification de ma suppression par mail de la part de Facebook. Quelques heures plus tard, j’ai réussi à reprendre le contrôle de la page… De ce fait, je le nomme éditeur au lieu d’administrateur, le temps de mettre certaines choses au clair et qu’il m’explique les raisons pour lesquelles il m’avait supprimé… Contre toute attente, le même jour, je lis des posts sur Facebook où il tente de faire croire que la page a été piratée », a-t-il ajouté.

Source: Afrique-sur7

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here