HomeNon catégorisé« Depuis que la Côte d’Ivoire existe, il y a eu combien...

« Depuis que la Côte d’Ivoire existe, il y a eu combien de présidents musulmans ? » : Qui est l’imam Hamidou Berthé dont la vidéo créé le buzz ?

« Depuis que la Côte d’Ivoire existe, il y a eu combien de présidents musulmans ? » : Qui est l’imam Hamidou Berthé dont la vidéo créé le buzz ?
« Depuis que la Côte d’Ivoire existe, il y a eu combien de présidents musulmans ? » : Qui est l’imam Hamidou Berthé dont la vidéo créé le buzz ?

L’Imam Hamidou Berthé, imam d’une mosquée d’Attecoubé, une commune d’Abidjan a tenu des propos graves le vendredi 15 mai 2020. Qui est cet Imam qui a créé le buzz à travers ses propos ?

Pour un devoir d’information, Afrik Soir vous propose de larges extraits de ses propos. Pour lui, certains veulent profiter du Coronavirus (Covid-19) pour régler des comptes. Le vendredi 15 mai 2020, une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. En effet, l’on apercevait un vieil homme paré d’un boubou, canne en main, en train de prêcher. Les propos étaient si graves que chacun cherchait à connaitre son identité.

Afrik Soir a pu se faire une idée de l’homme en question. Il s’agit de l’Imam Hamidou Berthé. Il est de la mosquée Al Istiqâmah, dans la commune du ministre-maire Paulin Claude Danho. Selon lui, « il faut faire attention à des esprits maléfiques, des personnes diaboliques, des gens sataniques, des gens aux idées obscures, des gens malveillants et des gens malfaisants qui veulent faire de la récupération du Covid-19 de politique. Nous ne sommes pas des faire-valoir, ni l’Islam ni la communauté musulmane. Ils veulent profiter de ça pour politiser la religion ou confessionnaliser la politique. Ils veulent créer des polémiques stériles, inutiles pour jeter le discrédit sur les autorité », a-t-il déclaré, dans une sorte d’excès de colère.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : Libération des militaires, Adjoumani répond à Mme Gbagbo « oubliez-vous les chevauchées funestes de votre Aide de camp SEKA Séka ? »

Le prêche de l’Imam Hamidou Berthé

« D’hier seulement à aujourd’hui que les choses ont été précisées, j’ai entendu beaucoup de choses dans les rues. Certains disent que les autorités devraient laisser le Ramadan finir avant d’ouvrir les mosquées. Et je leur demande : ce n’est pas vous qui avez demandé d’ouvrir avant la fin du Ramadan ? », a-t-il interrogé, laissant entendre ainsi que tout imam qu’il est, aurait décidé de répondre à des ragots de rues.

« En religion, on ne gère pas les états d’âme, ni les sentiments des gens. Nous regardons notre religion avec Allah (Dieu). Ce n’est pas nous qui avons fermé les églises. Et les premières personnes à fermer, sont les chrétiens. C’est le clergé catholique à l’orée de Pâques, qui a décidé de donner des consignes aux chrétiens. Je peux peut-être dire que c’est ce qui a motivé, nous les musulmans à fermer les mosquées. C’est après que les musulmans ont fermé. Mais des gens malveillants disent que c’est parce que le pouvoir en place est musulman qu’ils ont fait combine pour aménager le couvre-feu d’abord et aujourd’hui ils ont aménagé pour que les musulmans fêtent », a fait savoir l’Imam Berthé.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire: En voie d'extinction, 03 éléphants aperçus à Meagui

« On va fêter. Vous voulez créer une guerre religieuse. Nous ne faisons pas de politique. Mais si politicien se trouve dans notre ring, on va le boxer sans gant. Vous pensez que les vingt jours que nous avons perdu c’est de gaieté de cœur ? On ne veut pas de conflit de religion. Parce qu’il y a deux conflits qui ne finissent pas vite. il s’agit de celui de la religion et celui d’ethnie. Si vous n’avez rien à dire aux autorités, laissez-nous les religieux en paix », a argué l’homme de Dieu.

D’Aguibou Touré à Israël N’Goran

« Les mosquées sont ouvertes, on va prier ‘’pian logobi’’ (forcé). Vous pensez que dans le gouvernement il n’y a pas de chrétien ? Tout le monde n’est pas musulman. Ne nous faites pas parler. Depuis que la Côte d’Ivoire existe, il y a eu combien de présidents musulmans ? (Vidéo à voir en cliquant sur ce lien). Ne nous faites pas sortir les archives de la Côte d’Ivoire. Les musulmans ont été brimés, lésés, désavantagés. Allah aujourd’hui a rétabli l’équilibre. Nous prônons aujourd’hui le bon vivre ensemble, la réconciliation, l’entente », a-t-il insisté.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire : L’Imam Diakité demande de tirer les leçons de la mort de Gon

Rappelons que l’Imam Aguibou Touré fût interpellé le 3 juillet 2018 par la Direction de surveillance du territoire (DST) à Abidjan et inculpé le 13 juillet, pour « appels à la haine, à la discrimination tribale et religieuse ». C’était une affaire sensible qui divisait les Ivoiriens, y compris les musulmans. L’Imam « rebelle » avait été libéré le mardi 13 aout 2018 grâce à l’amnistie décrétée le 6 août.

Le Pasteur Israël Konan Koffi N’Goran quant à lui, fût arrêté le mercredi 1er août 2018, alors qu’il était en plein direct sur Facebook. Il lui était reproché d’inciter à la haine. Il fût libéré le vendredi 2 août 2019. Les propos de l’imam Berthé ont été critiqués par de nombreux fidèles musulmans qui ont estimé qu’il n’avait pas à répondre à des commentaires de rue, pour son niveau de responsabilité. Afriksoir est, pour sa part, engagé dans l’interpellation à plus de responsabilité, de tous les leaders religieux qui seraient tentés par des propos excessifs.

Karina Fofana