Home Non catégorisé CAN 2021: le Gabon sur le point d’être disqualifié

CAN 2021: le Gabon sur le point d’être disqualifié

CAN 2021: le Gabon sur le point d’être disqualifié
CAN 2021: le Gabon sur le point d’être disqualifié

Après le dossier Sierra Leone – Bénin, la nouvelle Confédération Africaine de Football (CAF) fait face à une patate chaude. Une affaire qui pourrait voir le Gabon manquer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations, (CAN 2021).

Ayant acquis sa qualification sur le terrain, le Gabon peut ne pas jouer la CAN 2021 au Cameroun. La Fédération Congolaise de football (FECOFA) vient de déposer une plainte pour fraude contre la fédération gabonaise de football (FEGAFOOT).

En effet, le milieu offensif des Panthères, Guélord Kanga né officiellement le 1er septembre 1990 à Oyem au Gabon aurait fraudé. Selon les informations de Canal+ dans l’émission de Talents d’Afrique de ce lundi, le joueur en question est originaire de la RDC et s’appelait Kiaku Kiaku. En clair, il est né au Congo d’un père Congolais et d’une mère Congolaise et lors d’un de ses voyages au Gabon, il a changé son identité en prenant comme nom, le patronyme de son père adoptif gabonais et a également modifié son âge afin de porter le maillot Gabonais. La Fédération Congolaise de football a transmis les preuves de la triche à la CAF et fait appel en espérant une victoire sur tapis vert qui qualifierait les Léopards.

Lire aussi:   Cardiff devra payer 6 millions d'euros à Nantes pour le transfert de Sala

«Ce qui était une rumeur est devenu un problème. La RDC ne digère pas son élimination et veut exploiter la moindre faille dans le dossier du Gabon et je pense qu’ils avaient anticipé. Guelord Kanga est arrivé au Gabon relativement jeune, il avait entre 17 et 19 ans. Il a joué à Manga Sport, à Missile avant d’atterrir à Mounana. (…)Le secrétaire général de la FECOFA a été l’un des présidents de Kanga Guelord en RDC et lui, il le connait bien. Ce qui pose problème aujourd’hui, c’est que lors de sa naturalisation, Kanga Guelord a écrit qu’il est né à Oyem et il a changé d’identités en prenant une partie du nom de son père adoptif au Gabon. La FECOFA le sait et croit qu’il y a eu fraude. C’est un dossier très poignant, très pointu et brûlant», a expliqué le journaliste gabonais, Freddhy Koula lors d’un live Facebook ce lundi.

Lire aussi:   CAF : des stars du football africain s'engagent contre le coronavirus

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here