HomeInternationalVaccin covid-19 : un épidémiologiste américain satisfait des résultats d’un essai de...

Vaccin covid-19 : un épidémiologiste américain satisfait des résultats d’un essai de vaccin chinois

Vaccin covid-19 : un épidémiologiste américain satisfait des résultats d’un essai de vaccin chinois
Vaccin covid-19 : un épidémiologiste américain satisfait des résultats d’un essai de vaccin chinois

Le vaccin contre le covid-19 est en phase expérimentale en Chine. Un épidémiologiste américain trouve satisfaisant les résultats d’un essai de ce vaccin.

Les résultats produits par un essai de vaccin chinois contre le COVID-19 – le premier vaccin de ce type à atteindre la phase 1 des essais cliniques – sont « très impressionnants », a déclaré un éminent épidémiologiste américain dans une récente interview.

Selon une étude publiée en ligne vendredi dernier par la revue médicale The Lancet, le vaccin testé en Chine s’est révélé sûr, a été bien toléré, et a bien généré une réponse immunitaire contre le SRAS-COV-2 chez l’homme.

Lire aussi:   Mali: Le réveillon du Colonel Assimi Goita aux côtés des troupes

« Le vaccin semble avoir été bien toléré aux trois doses testées, et les receveurs ont présenté une puissante réponse immunitaire contre le coronavirus, qui a été mesurée à la fois par des tests d’anticorps neutralisants et de lymphocytes T », a indiqué Robert Schooley, professeur de médecine au sein du département des Maladies infectieuses et de la Santé publique mondiale de l’université de Californie à San Diego.

L’équipe de recherche chinoise a procédé à un essai ouvert et non randomisé de phase 1 sur un vaccin à vecteur Ad5 contre le COVID-19 à Wuhan, en Chine. Au total, 108 adultes en bonne santé âgés de 18 à 60 ans ont été recrutés et répartis en trois groupes, qui ont chacun reçu une dose différente de vaccin.

Lire aussi:   «Faites-moi sauter ça !»: la grosse colère d'Emmanuel Macron

L’essai a montré des résultats prometteurs après 28 jours, tandis que les résultats finaux seront évalués dans six mois, selon un communiqué de The Lancet.

« Au bout de 28 jours, tout le monde a présenté une réponse en termes de lymphocytes T, et la plupart ont aussi présenté une multiplication par quatre de leurs anticorps neutralisants », a déclaré M. Schooley, affirmant que les résultats obtenus en termes d’immunogénicité étaient très impressionnants.

Lire aussi:   Emmanuel Macron s'énerve : son coup de gueule contre les scientifiques qui veulent reconfiner

Il a également souligné l’importance de la coopération mondiale pour développer un vaccin contre le COVID-19, ajoutant que la collaboration entre les entreprises, les pays et les groupes de recherche serait essentielle pour mettre au point différentes approches vaccinales.

Source: Yeclo