HomeInternationalUne élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé...

Une élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé la main avec une machette pour avoir refusé ses avances

Une élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé la main avec une machette pour avoir refusé ses avances
Une élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé la main avec une machette pour avoir refusé ses avances

Une élève âgée de 16 ans dans le district de Bududa, en Ouganda, a raconté comment elle a été malmenée et attaquée par un homme armé d’une machette qui lui a coupé la main après avoir résisté à sa tentative de la violer.

Une élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé la main avec une machette pour avoir refusé ses avances

Evelyn Namasopo a déclaré mercredi 7 avril au magistrat en chef de Mbale, M. James Mawanda, lors d’une session au tribunal de première instance de Bubulo dans le district de Manafwa, que le suspect Derrick Kuloba, 25 ans, l’avait attaquée près d’une forêt en rentrant chez elle pour chercher de la litière et de la nourriture pour sa mère malade.

Lire aussi:   Bonne nouvelle pour MHD

« Il (Kuloba) a commencé à m’ordonner de me déshabiller et quand j’ai refusé, il a sorti une machette et a commencé à me couper. Il voulait me couper la tête mais je l’ai bloqué avec ma main droite », a-t-elle déclaré au tribunal lors de l’audition dans lequel Kuloba est accusé de tentative de meurtre.

Une élève de 16 ans révèle comment un homme lui a coupé la main avec une machette pour avoir refusé ses avances

Evelyn a expliqué qu’elle avait crié à l’aide dans l’espoir d’obtenir du secours, mais en vain, ajoutant qu’elle souffrait toujours beaucoup.

Lire aussi:   Claudy Siar déclenche la colère des internautes à cause d'une vidéo publiée sur facebook

La victime a accusé la police et le tribunal de Mbale d’avoir tenté de faire étouffer l’affaire parce que Kuloba avait été libéré dans des circonstances louches quelques jours après son arrestation.

«J’ai besoin de justice de cette cour parce que je suis maintenant handicapée. Je ne suis pas capable de faire des activités quotidiennes comme j’en avais l’habitude. Je ne peux même pas écrire», a-t-elle expliqué.

L’accusation a déclaré au tribunal que Kuloba, un résident du village de Nabooti, ​​sous-comté de Nakatsi dans le district de Bududa, le 4 juillet 2020 armé d’une machette, avait attaqué la victime avant de lui couper la main droite lors d’un viol avorté.

Lire aussi:   Nigeria : Buhari salue « l’humilité et le patriotisme » de son prédécesseur

La jeune fille a également subi plusieurs blessures sur d’autres parties du corps. L’accusation a présenté trois témoins ; la victime, son cousin et son oncle.