HomeInternationalUn pirate diffuse des images pornographiques lors d’une réunion virtuelle du parlement...

Un pirate diffuse des images pornographiques lors d’une réunion virtuelle du parlement sud-africain

Un pirate diffuse des images pornographiques lors d'une réunion virtuelle du parlement sud-africain
Un pirate diffuse des images pornographiques lors d'une réunion virtuelle du parlement sud-africain

Notre monde est devenu un gros village virtuel. Et pour cause, de nos jours, on a plusieurs applications, qui grâce à internet permettent de communiquer facilement avec n’importe qui aux autres coins de la terre. Ce moyen de communication, a connu une montée en flèche, à la faveur de la crise sanitaire de l’an passé. Cette crise a obligé tout le monde à rester à la maison. Ainsi les réunions étaient virtuelles. C’est pour ça que des images pornographiques ont pu fuiter en pleine assemblée nationale en Afrique du Sud.

Selon Scooper, la réunion du parlement devait se tenir un jeudi dans le mois de mai de l’année 2020. Cependant, à cause de la crise du coronavirus, cela n’a pu avoir lieu physiquement. Alors, comme toutes les personnes du monde entier, les députés se sont tournés vers une application afin de pouvoir honorer leur engagement. Cette application porte le nom de zoom. Elle permet, de tenir des réunions. Les créateurs de l’application assurent l’opinion publique, qu’elle est tout à fait sécurisée. Mais alors, que la réunion a à peine commencé, voici que des images pornographiques apparaissent sur l’écran. Les députés sont outrés et se demandent qui a bien pu mettre ces images. C’est alors qu’un individu, apparaît et se met à insulter la présidente de l’assemblée nationale.

Lire aussi:   « Nous pouvons réparer ce monde ensemble » ; ce discours engagé de Rihanna émeut la planète

Une fois, qu’il a terminé de proférer ses obscénités à la présidente de l’Assemblée nationale sud-africaine, Thandi Modise, il s’est tout bonnement retiré.

Cet accident survenu, les députés ont écourté la réunion. Ils ont bien raison, car, le pirate n’a pas eu de mal à s’introduire dans la réunion.

Notons, que ce n’est pas la première fois que l’application Zoom fait l’objet de piraterie. Malgré le fait que tout le monde lui attribue un caractère de « safe », il n’en est rien. La multiplication d’acte de piraterie commis sur l’application, montre bien que celle-ci n’est pas du tout sécurisée. Par ailleurs, le FBI, recommande que pour toutes réunions virtuelles, les entreprises évitent cette application.

Lire aussi:   Entretien avec Sir Ranulph Fiennes, « le plus grand explorateur vivant »