HomeInternationalUn expert de l’ONU demande la libération immédiate d’Affi

Un expert de l’ONU demande la libération immédiate d’Affi

Un expert de l’ONU demande la libération immédiate d’Affi
Un expert de l’ONU demande la libération immédiate d’Affi

Alioune Tine, fondateur du Think Tank Afrikajom et expert indépendant de l’ONU demande la libération immédiate d’Affi.

« Il faut libérer immédiatement Affi N’Guessan et toutes les personnalités politiques et de la société civile arbitrairement détenues à Abidjan. La Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples doit absolument faire une visite en Côte d’Ivoire et exiger le Libération »,

M. Affi, candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, a refusé de participer au scrutin, de même que l’ancien président Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), estimant que les conditions n’étaient pas réunies pour une élection crédible, tout en appelant à une désobéissance civile.

Lire aussi:   La Chine excédée par l’Amérique: “Ça suffit! Vous avez généré assez de problèmes dans le monde”

Ces deux personnalités politiques qui ont appelé au boycott du scrutin, ont suite aux résultats provisoires annoncés par la Commission électorale indépendante (CEI), déclaré avec les autres leaders de l’opposition, ne pas reconnaître cette élection présidentielle, la qualifiant de « mascarade ». 

De ce fait, les leaders de l’opposition ont créé le 3 novembre 2020 un Conseil national de transition, présidé par M. Henri Konan Bédié qui devrait mettre en place un gouvernement de transition civile. Mais, leur élan a été interrompu par des arrestations.

Lire aussi:   Présidentielle 2020 : Bédié annonce le soutien de l'ONU aux revendications de l'opposition

Des blocus ont été ensuite imposés par les forces de l’ordre aux résidences de plusieurs leaders de l’opposition y compris M. Bédié, avant d’être levés progressivement. En outre, des responsables de l’opposition ont été interpellés et incarcérés dont M. Affi.  

Le leader de l’opposition Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI), a été arrêté dans la nuit du 6 novembre et « détenu au secret » selon ses avocats. Il lui est reproché plus d’une trentaine de chefs d’accusation dont l’atteinte à l’autorité de l’Etat.  

Lire aussi:   L’ONU avertit: “Il faut lever les sanctions contre le Soudan”

source: yeclo