HomeInternationalTogo: « J’accorde mon pardon au président sortant Faure Gnassingbé», Agbéyomé Kodjo

Togo: « J’accorde mon pardon au président sortant Faure Gnassingbé», Agbéyomé Kodjo

Togo:
Togo: "J’accorde mon pardon au président sortant Faure Gnassingbé», Agbéyomé Kodjo

Le candidat malheureux à la présidentielle passée au Togo, l’opposant Agbéyomè Kodjo, a adressé un discours à la nation et a indiqué qu’il accordait son pardon au Président Faure Gnassingbé. Il a également appelé les togolais à mener la « lutte populaire ».

« A compter de ce jour, chaque Togolais doit se considérer comme un libérateur exclusif de notre pays de la servitude, de l’esclavage, de l’injustice et de l’arrogance. C’est un impératif catégorique et patriotique. Nous n’avons plus le choix que de nous mobiliser tous pour mettre fin à cette dictature », a indiqué Agbéyomé Kodjo dans un nouveau discours adressé aux togolais.

Lire aussi:   Cameroun : Une cache d’armes sophistiquées démantelée dans la région du Nord

Selon l’ancien Premier ministre, le président Faure Gnassingbé lui aurait fait des « propositions » au lendemain du scrutin du 22 février 2020 pour un partage du pouvoir et qu’il aurait décliné l’offre. L’opposant indiqué que « qui au Togo, méconnaît le réel vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février 2020 ? (…) Un vrai homme politique se soumet au verdict des urnes. L’heure a sonné. Aucune manœuvre ne peut contrevenir à la volonté du peuple. Dans tous les cas, cette conservation illégale du pouvoir ne saurait durer. Faure Gnassingbé doit transmettre pacifiquement le pouvoir ».

Lire aussi:   Crise en Libye : l’Allemagne veut mettre fin à l’ingérence étrangère

« Pour ma part, j’accorde mon pardon au président sortant Faure Gnassingbé pour toutes les avanies et les torts qu’il a causés à ma personne, à la DMK (Dynamique Mgr Kpodzro, Ndlr), à ma famille et aux victimes de sa politique de terreur et d’injustice aggravée », a conclu agbéyomé Kodjo dans son discours. Notons que l’opposant s’est autoproclamé président du Togo suggérant qu’il a remporté la présidentielle. Depuis, il vit en exil et ne s’exprime qu’à travers les réseaux sociaux.

Lire aussi:   Etats-Unis: Tirs à proximité de la Maison blanche, Trump interrompt sa conférence de presse