HomeInternationalRussie: un diplomate ukrainien arrêté par les services secrets

Russie: un diplomate ukrainien arrêté par les services secrets

Russie: un diplomate ukrainien arrêté par les services secrets
Russie: un diplomate ukrainien arrêté par les services secrets

Un diplomate ukrainien à Saint-Pétersbourg a été arrêté par les services secrets russes. Il est accusé d’avoir obtenu des informations classifiées dans les bases de données des forces de l’ordre et du FSB.

« Le 16 avril, le Service fédéral de sécurité a appréhendé un diplomate ukrainien, le consul du consulat général d’Ukraine à Saint-Pétersbourg, Alexander Sosonyuk, qui a fait un acte criminel après avoir reçu des données classifiées des bases de données des forces de l’ordre russes et du FSB », a déclaré le bureau de presse dans un communiqué, rapporté par TASS.

Lire aussi:   (COVID-19) La Russie enregistre un nouveau record de 10.633 cas sur une seule journée

« Cette activité est incompatible avec le statut de l’employé diplomatique et est manifestement de nature hostile à l’égard de la Fédération de Russie », a souligné le Service fédéral de sécurité (FSB). La Russie appliquera des mesures au diplomate ukrainien appréhendé, conformément au droit international, a déclaré le bureau de presse du FSB.

En vertu du droit international, les diplomates jouissent de l’immunité diplomatique dans les pays où ils travaillent mais peuvent être privés du droit de rester dans l’État d’accueil s’ils enfreignent la loi ou commettent des actions hostiles. Comme il ressort de la Convention de Vienne, l’Etat accréditaire peut à tout moment notifier à l’Etat d’envoi que le chef de la mission ou tout membre du personnel diplomatique est persona non grata et que le séjour du diplomate dans le pays n’est pas acceptable.

Lire aussi:   Ouattara dénonce des « informations fallacieuses » visant le franc CFA

Cette arrestation du diplomate ukrainien intervient alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine se sont accentuées ces derniers jours avec une forte concentration des forces militaires russes près de la Crimée, annexée. Plus tôt, la Russie a également imposé des restrictions de navigation en mer noire. Des interdits, dénoncés par Kiev qui les qualifie d’usurpation de souveraineté par la Russie.