HomeInternationalRetour au Burkina Faso: Blaise Compaoré bientôt situé sur son sort?

Retour au Burkina Faso: Blaise Compaoré bientôt situé sur son sort?

Retour au Burkina Faso: Blaise Compaoré bientôt situé sur son sort?
Retour au Burkina Faso: Blaise Compaoré bientôt situé sur son sort?

Comme en Côte d’Ivoire, la question de la réconciliation nationale se pose avec autant d’acuité au Burkina Faso. Et ce depuis le mois d’octobre 2014, date à laquelle Blaise Compaoré au pouvoir depuis 27 ans avait été chassé de la tête de l’État par une révolte populaire. Exilé en Côte d’Ivoire depuis cette période, l’ancien maître du palais de Kossiam s’est vu octroyer la nationalité ivoirienne par son hôte, le président Alassane Ouattara afin d’être protégé d’une éventuelle demande d’extradition par les nouvelles autorités burkinabè.

Dans une lettre en date du 29 Mars 2019, adressée à Roch Marc Christian Kaboré le nouvel homme fort du pays, le beau Blaise avait offert « une main tendue » en vue d’aider à la pacification du pays en proie à des attaques terroristes. Il offrait aussi ses services en faveur de la réconciliation des burkinabè divisés avec en filigrane le désir de retourner sur les terres dont il avait été le maître pendant près de 30 ans.

Lire aussi:   Burkina Faso : décès de Briga, l'acteur du commissariat de Tampy

Au cours d’une interview en date du 15 Octobre 2020 accordée à France 24 et RFI, le président Roch qui n’avait pas « répondu aux offres » de Blaise Compaoré s’était justifié en ces termes: « Je dis que nous sommes dans un processus qui est un processus de réconciliation nationale…. Moi en ce qui me concerne je dis simplement que nous aurons certainement après les élections, à finaliser ce processus, et je crois que tout le monde pourra rentrer tranquillement au Burkina Faso et ceux qui ont des dossiers avec la justice pourront se présenter devant la justice pour régler leurs dossiers à ce niveau. Dans ma vision je considère que le premier semestre de 2021 si je suis élu doit nous permettre de régler ce problème…. Pour nous on considère simplement qu’une fois que nous aurons terminé avec les élections, nous allons réunir l’ensemble des composantes de notre société pour discuter de cette question de la réconciliation et voir ensemble qu’est-ce qu’il faut faire, et en fonction de cela, une décision sera prise. »

Lire aussi:   Burkina/Affaire PLAN BIZI: Un cybercriminel aux arrêts

Au terme de l’élection présidentielle du 22 Novembre dernier, Roch comme l’appelle les Burkinabè a été réélu au 1er tour pour un second mandat avec un taux de 57,74% des suffrages exprimés. Le 28 Décembre il a prêté serment au Palais des Sports de Ouagadougou devant un parterre d’invités prestigieux. Nous sommes désormais au premier mois du 1er semestre indiqué par Roch Kaboré. Mettra t-il tout en oeuvre pour faire rentrer son prédécesseur au pays en faisant table rase du passé? S’inscrira t-il dans un processus général de vérité et réconciliation comme en Afrique du Sud en misant sur le retour de tous les exilés? Quelles contraintes ou deals secrets seront imposés à Blaise Compaoré s’il décidait de rentrer au pays à l’issu de négociations? Au Burkina, certains craignent un scénario à l’ivoirienne, où Laurent Gbagbo acquitté à la CPI et en attente d’une décision concernant l’appel fait par la procureur Fatou Bensouda, ne peut toujours pas rentrer dans son pays, bien que les autorités lui ai fourni un passeport ordinaire et l’autre diplomatique. Tout compte fait, Juin 2021 subtilement évoqué par les journalistes français au cours de l’interview du 15 Octobre dernier n’est plus loin. Blaise Compaoré et l’ensemble des burkinabè seront situés.

Lire aussi:   Présidentielle au Burkina : Blaise Compaoré adoube Eddie Komboïgo