HomeInternationalRDC: le grand flou en Belgique autour de la restitution de la...

RDC: le grand flou en Belgique autour de la restitution de la dent de Patrice Lumumba

RDC: le grand flou en Belgique autour de la restitution de la dent de Patrice Lumumba
RDC: le grand flou en Belgique autour de la restitution de la dent de Patrice Lumumba

Figure de l’indépendance congolaise, il avait été exécuté en janvier 1961 avant que son corps ne soit dissout dans de l’acide. Une dent qui lui appartiendrait a été retrouvée il y a 5 ans chez la fille d’un policier belge chargé à l’époque de faire disparaître le corps. Cette relique, les autorités belges doivent la restituer à la famille d’ici au 30 juin prochain.

À quelques jours de l’échéance, ni Bruxelles ni Kinshasa ne sont en mesure de donner plus d’informations sur les modalités de cette restitution. Dans ce contexte, une vingtaine de personnalités très impliquées dans ce dossier, tel l’historien Elikia M’Bokolo, le cinéaste Raoul Peck ou encore le chercheur Ludo de Witte, viennent de publier une tribune intitulée « La Belgique va-t-elle se débarrasser des restes de Lumumba dans le silence et la honte ? »

Lire aussi:   RDC: à l’approche du procès, ce que l’on sait désormais de l’assassinat de Floribert Chebeya

« Toutes ces hésitations sur les dates, qu’on est en train de voir, montrent que cela n’a pas été préparé en amont, mais surtout que –et nous nous inquiétons de cela– cela voulait se faire un peu en catimini, pour que cela ne fasse pas trop de vagues. Je pense que ce n’est pas digne des engagements que le roi des Belges a pris, en termes de travail de mémoire, à travers sa lettre diffusée le 30 juin dernier, où il reconnaissait les responsabilités de la Belgique, dans les souffrances que le peuple congolais a endurées. Et ce travail de mémoire doit se faire aussi vis-à-vis des diasporas et des afro-descendants, ici, en Belgique. Donc c’est mal embarqué et c’est pour cela que nous sommes inquiets. Nous voulons une cérémonie publique officielle, avec la famille, mais aussi avec les autorités congolaises, où les restes sont remis et nous souhaitons que l’État belge soit représenté au plus haut niveau. Nous demandons, également, qu’il y ait une reconnaissance de la responsabilité politique dans l’assassinat du Premier ministre Patrice Lumumba. »