Home International RDC : des ONG préoccupées par la levée des sanctions contre des...

RDC : des ONG préoccupées par la levée des sanctions contre des personnalités congolaises

RDC : des ONG préoccupées par la levée des sanctions contre des personnalités congolaises
RDC : des ONG préoccupées par la levée des sanctions contre des personnalités congolaises

Quatre organisations congolaises se sont inquiétées mercredi d’une possible levée de sanctions infligées par l’Union européenne à 14 personnalités congolaises accusées d’entrave au processus électoral en République démocratique du Congo sous la présidence de Joseph Kabila.

“Nos organisations sont particulièrement préoccupées par les informations selon lesquelles l’Union européenne envisagerait de retirer sans conditions, certaines de ces personnes de leur liste (des sanctions) contrairement aux États-Unis que nous encourageons”, écrivent ces associations dans un communiqué.

Lire aussi:   Zimbabwe : le FMI projette 2,8% de croissance en 2017

En décembre 2018, l’UE avait reconduit pour un an ces sanctions (gels des visas et des comptes bancaires) infligées début 2017 à 14 personnalités pour entrave au processus électoral en RDC.

La liste comprend d’anciens cadres de l’appareil sécuritaire de M. Kabila (notamment son ex-ministre de l’Intérieur et candidat à la présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary, et l’ancien patron du renseignement intérieur, Kalev Mutond).

Ces responsables sécuritaires étaient “directement impliqués” dans des violations graves des droits de l’Homme, selon ces associations (Filimbi, Lucha Asadho, et le nouveau mouvement anticorruption Unis).

Lire aussi:   Somalie: au moins 5 tués dans deux attentats à la voiture piégée

Ces ONG estimeraient “incompréhensible” que les sanctions soient levées “sans que les (personnes) concernées ne soient au strict minimum légalement traduites devant la justice afin de répondre des actes graves pour lesquels elles sont accusées”.

Lors de sa visite en Belgique en septembre, le nouveau président Félix Tshisekedi avait sollicité l’assouplissement des sanctions prises par l’UE contre des personnalités de l’ancien régime.

M. Tshisekedi a été proclamé vainqueur des élections du 30 décembre 2018. Il gouverne cependant en coalition avec son prédécesseur, Joseph Kabila, qui a gardé la majorité au parlement.

Lire aussi:   A Tunis, une exposition ravive la mémoire sensorielle de la révolution de 2011

AFP

Source : africanews.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

Commentaires Facebook