HomeInternationalRDC: «Arrêtez de tuer vos frères», les évêques catholiques alertent sur les...

RDC: «Arrêtez de tuer vos frères», les évêques catholiques alertent sur les massacres des civils

RDC: «Arrêtez de tuer vos frères», les évêques catholiques alertent sur les massacres des civils
RDC: «Arrêtez de tuer vos frères», les évêques catholiques alertent sur les massacres des civils

Dans un message publié jeudi 8 avril, le comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) alerte sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, marquée par des massacres des populations civiles notamment les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. 

En janvier dernier, des évêques de l’Association des conférences épiscopales de l’Afrique Centrale et de la Conférence épiscopale nationale du Congo s’était rendue dans les diocèses de Goma, Butembo-Beni et Bunia.

Lire aussi:   Un an après l’arrestation de ses proches, Soro tient toujours le bon bout, voici son message

«La situation de l’insécurité à l’Est est un véritable drame qui affecte tout le pays», écrivent les évêques dans leur message. 

Les prélats notent que les violences dans la partie orientale du pays ont fait plusieurs milliers de victimes au cours de ces dernières années. 

« Plus de 6 000 morts à Beni depuis 2013 et plus de 2 000 à Bunia pour la seule année 2020», notent les évêques. 

Ils déplorent des « autorités politiques dépassées par les événements » en Ituri, où la situation « est beaucoup plus complexe ». 

Lire aussi:   Chan 2020: Dion Ngute fait une descente sur le terrain

Au sujet de l’armée congolaise, les évêques indiquent que les militaires « sont présents mais l’impact de leur présence est mitigé ». 

« La multiplicité des centres de commandements FARDC et leurs faibles interventions contre les milices renforcent le pillage et l’économie criminelle », regrettent-ils. 

Dans leurs recommandations, les évêques plaident notamment « pour une opération militaire de grande envergure à l’instar de la mission ARTEMIS qui fut menée du 6 juin au 6 septembre 2003 en Ituri». 

Lire aussi:   RDC : quatre miliciens tués dans le Parc national

Ils estiment également qu’il est « urgent et nécessaire de déplacer tous les officiers militaires ayant évolué dans les différentes rébellions ou groupes armés (dans) l’Est du pays, et mettre à l’écart de la chaîne de commandement et de la logistique ceux qui seraient réputés agents-relais des armées étrangères ».