HomeInternationalRDC: à Beni, les élèves passent la nuit devant la mairie pour...

RDC: à Beni, les élèves passent la nuit devant la mairie pour réclamer la paix (Vidéo)

RDC: à Beni, les élèves passent la nuit devant la mairie pour réclamer la paix (Vidéo)
RDC: à Beni, les élèves passent la nuit devant la mairie pour réclamer la paix (Vidéo)

Les manifestations pour réclamer le retour de la paix continuent. À Beni particulièrement, les élèves ont décidé de passer la nuit devant le bâtiment de la mairie pour réclamer la présence du chef de l’État dans la région. Félix Tshisekedi avait promis de déplacer l’état-major de l’Armée de Kinshasa au Nord-Kivu, et il avait annoncé qu’il viendrait lui-même s’installer dans la région. C’est ce que ces jeunes rappellent dans ce mouvement qui s’est radicalisé depuis jeudi 22 avril.

Ici, les élèves s’organisent. Ceux qui sont considérés comme les plus robustes montent la garde. On les appelle les brigadiers. Ils contrôlent les sorties et les entrées.

Lire aussi:   La police nigériane libère 15 personnes enchaînées dans une église

Les filles s’occupent des plus jeunes écoliers dont certains ont 8 ans. D’autres préparent la nourriture qui sera bientôt servie. Aujourd’hui, ce sera du riz et des feuilles de manioc.

Miriam est orpheline de père. Son défunt papa était un militaire. Comme des centaines d’autres élèves, Miriam passe la nuit devant la mairie de Beni. Elle a reçu l’autorisation de sa mère, elle aussi dépitée par l’insécurité, pour participer à ce mouvement.

Lire aussi:   Présidentielle 2020 : le médiateur de la République appelle à préserver la paix

« Ma mère ne dit rien parce qu’elle me soutient. Elle aimerait que je puisse un jour étudier dans un climat de paix. Il faut que je puisse bien étudier pour enfin être une grande personnalité dans ce pays ».

Pour éviter d’attraper froid, d’autres élèves entourent le grand feu allumé devant le bâtiment. Parmi eux, Jason. Il ne quittera ici, dit-il, que quand le chef de l’État décidera enfin de se rendre à Beni.

Lire aussi:   Mode : Numérica lance officiellement sa marque de vêtement

« On a assez souffert. On part aujourd’hui à l’école pour ne pas étudier demain parce qu’on a encore égorgé ou kidnappé des gens. Je viens ici à la mairie. Je vais étudier ici en attendant que le président vienne accomplir sa promesse ».

Quelques bâches déployées, cordon de sécurité en place. Des chansons chrétiennes et des prières aux lèvres, ces élèves semblent déterminés.