Home International Qui était Genoveva Esther Marais la ”maîtresse secrète” de Kwame Nkrumah qui...

Qui était Genoveva Esther Marais la ”maîtresse secrète” de Kwame Nkrumah qui a refusé de l’épouser ?

Qui était Genoveva Esther Marais la ”maîtresse secrète” de Kwame Nkrumah qui a refusé de l’épouser ?
Qui était Genoveva Esther Marais la ”maîtresse secrète” de Kwame Nkrumah qui a refusé de l’épouser ?

Genoveva Esther Marais était plus intime avec le réformateur politique radical que toute autre personne qu’il avait rencontrée tout au long de sa vie d’adulte. Elle a découvert une partie de lui que personne d’autre n’avait jamais connue.

Genoveva, née en Afrique du Sud, a fréquenté les universités de Fort Hare et de Rhodes où elle a obtenu respectivement un certificat et une licence en éducation. Après ses études universitaires, elle a commencé sa carrière professionnelle en tant que professeure d’anglais, au lycée William Pescod.

Mlle Marais s’est ensuite rendue à New York, aux États-Unis d’Amérique, où elle a vécu pendant plus de trois ans. Pendant son séjour à New York, elle a obtenu une maîtrise d’art à l’université de Columbia.

Qui était Genoveva Esther Marais la ''maîtresse secrète'' de Kwame Nkrumah qui a refusé de l'épouser ?

Elle s’est installée au Ghana, juste avant que l’ancien territoire colonial britannique n’obtienne son indépendance politique, pour occuper le poste d’inspectrice des écoles. Elle a été nommée expatriée par Michael Dei-Anang, responsable du recrutement au sein de la fonction publique coloniale. Genoveva est arrivée dans la nouvelle nation du Ghana le 22 février 1957.

Kwame Nkrumah, alors Premier ministre à l’époque, et Mme Marais se sont rencontrés lors d’un bal de l’indépendance de l’État. La belle demoiselle a attiré l’attention de Kwame Nkrumah alors qu’elle était sur la piste de danse avec une autre dame. Il a fixé ses yeux sur elle et une histoire d’amour devait commencer entre les deux. Il a fini par rassembler le courage nécessaire pour lui demander de danser. Ayant devant elle un homme très charmant, Mlle Marais ne pouvait pas refuser une telle demande. C’est ainsi que la relation entre les deux tourtereaux a commencé. Genoveva est immédiatement tombée sous le charme du rire contagieux de Kwame Nkrumah et celui-ci a trouvé du réconfort dans la chaleur de l’étreinte de Genoveva.

Lire aussi:   Ces jeunes filles enceintes, abandonnées par les soldats dans le nord-est du Nigeria
Qui était Genoveva Esther Marais la ''maîtresse secrète'' de Kwame Nkrumah qui a refusé de l'épouser ?

Genoveva était une femme cultivée, aux multiples talents et au goût personnel raffiné. Elle jouait remarquablement bien du piano et aimait la décoration intérieure. Nkrumah et Genoveva jouaient fréquemment au tennis à l’aube. En fait, elle était la styliste personnelle de Kwame Nkrumah et c’est elle qui choisissait son tailleur.

Le politicien a trouvé en Genoveva une partenaire honnête et digne de confiance. Il est devenu paranoïaque après plusieurs tentatives d’assassinat. La mort frappait constamment à sa porte. Il luttait contre la dépression et la solitude. Il avait besoin d’une loyauté inconditionnelle et Genoveva était là pour combler ce vide. C’est pourquoi il partageait avec elle ses grandes ambitions et ses craintes les plus profondes, sans le moindre scepticisme.

Genevova était convaincue que la relation spéciale qu’ils chérissaient a duré parce qu’elle était centrée sur « l’affection, l’amitié plutôt que sur la loi. »

Kwame Nkrumah est tombé fou amoureux de Genevova et lui a demandé en mariage. Mais elle a refusé de l’épouser. Elle craignait que son mariage avec Kwame ne compromette sa carrière professionnelle. Elle n’était pas prête à jouer le rôle d’une épouse africaine traditionnelle qui devait rester à la maison. Genoveva était une femme indépendante, motivée par ses ambitions personnelles.

Lire aussi:   Kenya: en 2019, l’aéroport international de Mombasa sera alimenté à l’énergie solaire

Elle a ensuite obtenu un emploi à la Ghana Broadcasting Corporation en tant que responsable des programmes de télévision. Elle a joué et produit des pièces de théâtre pour la radio et la télévision.

Elle pensait également que Nkrumah était tellement préoccupé par son idéal d’une société africaine unie et sans classes que « la femme était un obstacle plutôt qu’un atout ». Kwame avait dit un jour à Genoveva : « L’unité africaine doit toujours passer en premier. Si je dois sacrifier ma propre mère pour cela, je le ferai, même si je l’aime beaucoup. »

Lorsqu’il a décidé de s’installer avec Fathia, une Égyptienne chrétienne copte, c’était simplement après un échange de photos. Le mariage fut orchestré par des amis proches qui décidèrent collectivement qu’il n’était pas idéal que le plus âgé des citoyens occupe la plus haute fonction du pays sans une meilleure moitié. Ils étaient impatients qu’il s’installe et fonde une famille. Fathia lui a donné exactement ce qui lui manquait toute sa vie : un foyer stable.

Le 24 février 1966, tout s’écroule et Kwame Nkrumah, renversé par un coup d’État, est exilé en Guinée. Lorsque Genoveva Marais se rendit en Guinée pour le voir, elle fut arrêtée. Elle a été détenue par les putschistes, continuellement violée et expulsée de la République. Le 16 mars 1966, le magazine Life publie un article qui décrit Genoveva comme « la maîtresse mulâtre et svelte de Nkrumah ».

Lire aussi:   Mali: les défis de Choguel Kokala MAÏGA, nommé nouveau Premier ministre

Pour la première fois, le public a eu un aperçu de leur histoire d’amour soigneusement cachée. Après un bref arrêt au Togoland, le chef de la sécurité lui rendit visite à l’hôtel et la convoqua à la Sûreté, le quartier général de la police. Là, Genoveva a été interrogée par six hommes, dont deux ressortissants ghanéens. Ses sacs ont été fouillés et certains de ses biens ont été confisqués.

Kwame Nkrumah avait insisté pour que sa bien-aimée, Genoveva, documente sa vie, car elle le connaissait bien mieux que ses plus proches collaborateurs. Il était vulnérable avec Genoveva et ne lui cachait jamais ses émotions. C’est ce qui a motivé la publication de l’autobiographie dont elle est l’auteur, intitulée « Nkrumah as I knew him ». Le livre ne parle pas de ses exploits politiques sans précédent ; c’est un véritable récit sur la personnalité d’un génie politique.

Le dirigeant ghanéen avait raconté son aventure avec Geneveva uniquement à sa femme Fathia Nkrumah et à deux autres amis proches, à savoir Ayeh Kumi et le professeur Dei Anang. La relation personnelle entre Genoveva et Kwame Nkrumah reste une partie inexplorée de l’homme, du mythe, de la légende.

Genoveva a trouvé l’amour et a épousé Victor S. Kanu, héritier d’une des familles royales de Sierra Leone, la chefferie de Malal. Il avait servi comme Haut-Commissaire au Royaume-Uni pour la Sierra Leone jusqu’à ce qu’il soit démis de ses fonctions pour l’avoir épousée.

Qui était Genoveva Esther Marais la ''maîtresse secrète'' de Kwame Nkrumah qui a refusé de l'épouser ?

Source: Afrikmag

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here