HomeInternationalPrésidentielle américaine : la Russie se prononce enfin

Présidentielle américaine : la Russie se prononce enfin

Présidentielle américaine : la Russie se prononce enfin
Présidentielle américaine : la Russie se prononce enfin

La Russie a finalement opiné sur la présidentielle américaine du 3 novembre dernier. Elle a fait savoir qu’elle ne féliciterait le vainqueur de l’élection qu’après la publication des résultats officiels.

Aux lendemains de la présidentielle américaine remportée par Joe Biden, la Russie a réagi. Ce jeudi, le chef de la diplomatie russe a qualifié le système électoral américain de l’un des plus « archaïques » au monde. « Ils ont sans doute le système électoral le plus archaïque existant parmi les quelques pays les plus importants au monde », a laissé entendre Sergueï Lavrov au cours d’une conférence de presse. Il a notamment critiqué le caractère indirect de l’élection du président, qui est élu par des grands électeurs désignés au suffrage universel.

Lire aussi:   Melania Trump fait ses adieux à la Maison-Blanche: «La violence n’est jamais la solution»

Élaboré au XVIIIe siècle, ce système implique que le vainqueur n’est pas nécessairement celui qui réunit le plus de voix au niveau national, mais celui qui remporte les Etats-clés comportant le plus de grands électeurs. « Si les Américains sont prêts à vivre avec cette tradition qui déforme considérablement la volonté du peuple […] qu’on les laisse », a déclaré Sergueï Lavrov. Il ajoute que la Russie ne féliciterait le vainqueur de l’élection qu’après la publication des résultats officiels. Il a fait remarquer que « les félicitations sont envoyées avant la publication des résultats quand il n’y a pas de litiges ».

Il est à rappeler que le président sortant, Donald Trump, ne reconnaît toujours pas sa défaite à la présidentielle américaine du 3 novembre dernier. Il ne cesse de crier à la fraude. Il a par la suite saisi la juste. Mais ses avocats ont été humiliés, il y a quelques jours, devant les tribunaux pour faute de preuve de fraude électorale.

Lire aussi:   Donald Trump brise le silence après son départ de la Maison-Blanche et annonce son grand retour