HomeInternationalPortefeuille magique : la police béninoise va conduire des faux marabouts devant...

Portefeuille magique : la police béninoise va conduire des faux marabouts devant les tribunaux

Portefeuille magique : la police béninoise va conduire des faux marabouts devant les tribunaux
Portefeuille magique : la police béninoise va conduire des faux marabouts devant les tribunaux

Des individus qui prétendent fabriquer des portefeuilles dits « magiques », pouvant produire quotidiennement de l’argent pour leurs clients pullulent sur les réseaux sociaux et font de nombreuses victimes de diverses nationalités. Ces cybercriminels se font passer pour des marabouts et leurs terrains de chasse favoris sont les réseaux sociaux.

Ils font de la publicité à outrance, vantant leurs prétendus pouvoirs mystiques, pour la plupart à partir du Bénin. Pour lutter contre cette forme de délinquance, le commissariat central de Cotonou (la capitale béninoise) a affiché une liste de 45 numéros de portable, le 22 décembre dernier. Selon le site de First Mag Le Vrai (qui cite Ami LifeTV), les personnes auxquelles appartiennent ces numéros feront l’objet de poursuites judiciaires, à compter du 1er février 2021. Par ailleurs, la police invite les personnes innocentes dont les contacts apparaissent sur cette liste à se signaler avant le 25 janvier 2021.

Lire aussi:   Comment un parasite mortel du paludisme a été transmis du chimpanzé à l’humain ?

Dans le cadre de cette traque aux faux marabouts, l’année dernière, la Police Républicaine avait interpellé plusieurs cybercriminels. L’OCRC (Office Central de Répression de Cybercriminalité), l’unité en charge d’une telle opération a pour rôle de dénicher les faux marabouts et autres arnaqueurs qui publient des annonces ou publicités mensongères sur Facebook et les autres réseaux sociaux. Plusieurs personnes qui croient naïvement à ces marchands d’illusion y ont déjà laissé des plumes, en se faisant escroquer des fortes sommes d’argent. Selon le site d’informations locales lavraieinfo.com, l’opération a permis en 2019 de mettre sous les verrous trois gangs de ce réseau d’arnaqueurs dont un charlatan. 

Lire aussi:   Koffi Olomide : « Je ne peux jamais pardonner à celui qui avait vendu une partie du Congo chez les Rwandais »