Home International Plusieurs morts dans une attaque armée à Norvège

Plusieurs morts dans une attaque armée à Norvège

Plusieurs morts dans une attaque armée à Norvège
Plusieurs morts dans une attaque armée à Norvège

Les faits se sont produits dans la ville de Kongsberg, dans le sud-est du pays. Le mobile du suspect, un citoyen danois de 37 ans, n’est pas encore connu.

Un homme armé d’un arc et de flèches a tué cinq personnes et en a blessé deux autres, mercredi 13 octobre, à Kongsberg, petite ville d’environ 25 000 habitants à environ 80 kilomètres à l’ouest d’Oslo, avant d’être arrêté par la police.

« Je peux malheureusement confirmer qu’il y a cinq personnes mortes et deux qui sont blessées », a déclaré un responsable de la police locale, Oyvind Aas, lors d’un point de presse. Les deux blessés ont été hospitalisés dans des unités de soins critiques, mais, selon M. Aas, rien n’indique que leur vie est en danger. L’un d’eux était un policier hors service qui se trouvait dans une boutique, l’un des multiples endroits où l’attaque s’est produite.

Lire aussi:   Angola : le fils de l’ex-président dénonce un procès politique

Un citoyen danois

L’homme arrêté est un citoyen danois de 37 ans résidant à Kongsberg, a annoncé jeudi la police norvégienne. « Nous avons décidé de confirmer cette information, car beaucoup de rumeurs circulent sur les réseaux sociaux autour de l’auteur de l’attaque, certaines [mettant en cause] des personnes n’ayant aucun lien avec les actes graves commis », a-t-elle ajouté. La chaîne TV2 avait dans un premier temps évoqué un suspect de nationalité norvégienne.

« Selon les informations dont nous disposons maintenant, il n’y a qu’une personne impliquée dans ces actes », a ajouté la police. D’après son avocat, le suspect « coopère et fait des déclarations détaillées concernant les attaques ».

Les services de renseignement intérieur (PST) ont été placés en alerte, a dit un porte-parole à l’Agence France-Presse (AFP). Interrogé sur l’éventualité d’une attaque terroriste, Martin Bernsen, le porte-parole des services de renseignements, a déclaré : « Ce ne sont pour l’instant que des conjectures. » De son côté, la direction centrale de la police a donné pour directive à l’ensemble des agents du pays d’être munis de leur arme de service. Les enquêteurs ont déclaré qu’elles fourniraient une description plus détaillée des événements de mercredi plus tard dans la journée.

Lire aussi:   Burkina Faso: au moins 12 soldats tombés à Toéni au cours d’une attaque
An arrow left in a wall after an attack in Kongsberg, Norway, Wednesday, Oct. 13, 2021. Several people have been killed and others injured by a man armed with a bow and arrow in a town west of the Norwegian capital, Oslo. (Hakon Mosvold Larsen/NTB Scanpix via AP)

« Ces événements nous ébranlent », a déclaré la première ministre, Erna Solberg, dont c’est le dernier jour en fonctions. Jeudi, elle cédera son poste au travailliste Jonas Gahr Stoere, vainqueur des élections législatives du 13 septembre.

Dans le passé, la Norvège a été la cible d’attaques d’extrême droite. Le 22 juillet 2011, Anders Behring Breivik avait tué 77 personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, faisant huit morts, avant d’ouvrir le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l’île d’Utoya, faisant 69 autres victimes.

 

Le Monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here