Home International Plusieurs civils tués dans une attaque de Boko Haram au Cameroun

Plusieurs civils tués dans une attaque de Boko Haram au Cameroun

Plusieurs civils tués dans une attaque de Boko Haram au Cameroun
Plusieurs civils tués dans une attaque de Boko Haram au Cameroun

Plusieurs personnes ont été tuées, dans la nuit du mercredi à jeudi, par des combattants de la secte islamique, Boko Haram, dans le village Marba, dans la commune de Koza, près de la frontière avec le Nigeria, a annoncé ce matin la presse camerounaise.

Le village Marba, dans la commune de Koza dans l’extrême-nord du Cameroun, a été cette nuit, le théâtre d’une nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram. Selon des médias locaux, l’attaque serait produite aux environs de 22 heures, près de la frontière nigériane. Plusieurs morts ont été signalés, ainsi que de nombreuses personnes portées disparues. Un témoin de la scène, sous couvert d’anonymat, a parlé d’au moins six morts et plus de vingt disparus. L’attaque n’a pas été pour l’heure confirmée par les autorités camerounaises.

Lire aussi:   Togo / Attaque contre des gendarmes : la réaction du gouvernement

C’est la énième attaque de Boko Haram dans cette région du Cameroun, en proie à de combats entre les forces gouvernementales et les sécessionnistes. Entre 2015 et 2020, le groupe terroriste nigérian a perpétré près de 160 attaques suicides en territoire camerounais, pour un total de 467 morts et 672 blessés, révèle une source généralement bien informée.

L’insurrection de Boko Haram a débuté au Nigéria en 2009 avant de gagner les pays du bassin du lac Tchad, dont le Cameroun. Les attaques du groupe sont souvent commises de manière discriminée, y compris des attentats-suicides dans des zones densément peuplées, manifestement conçus pour maximiser le nombre de morts et de blessés parmi la population civile. Et malgré la mort en mars dernier de son chef, Abubakar Shekau, le groupe terroriste Boko Haram n’est visiblement pas fragilisé sur le terrain. Les attaques contre les forces de sécurités et des civils se sont même intensifiées ces dernières semaines.

BWT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here