Home International Philippines : le salut par la chorale des enfants victimes de la...

Philippines : le salut par la chorale des enfants victimes de la guerre antidrogue

Des enfants…victimes collatérales de la guerre antidrogue aux Philippines…entonnent timidement des chants. Regroupés au sein d’une chorale, ils expriment une voie de salut pour échapper à la criminalité.

À Payatas, un arrondissement défavorisé des Philippines, la chorale rassemble environ 25 filles et garçons.

Parmi ses chanteurs réguliers, tous ont perdu un père ou parfois un frère dans la violente guerre de la police contre les trafiquants et consommateurs de drogue.

“J’ai rejoint la chorale.]Parce que je veux que les gens sachent ce qui nous arrive, comme les exécutions extrajudiciaires et ce que nous en pensons”, explique Ronel Panotes, une victime de cette guerre.

Lire aussi:   Stade d’olembe: voici le nouveau constructuer officiel

Joan, 12 ans, a connu de près ce déferlement de violence policière, lorsque des agents se sont introduits dans sa maison familiale et ont abattu son père.

“Avant d‘être tué, il est rentré chez lui pour fêter mon anniversaire”, raconte Joan De Juan.

Face à l’ampleur de la guerre antidrogue, un prêtre et des associations locales se sont donc organisés pour venir en aide à ces enfants vulnérables. Mais malgré ces initiatives, les enfants composent avec une rage de vengeance.

Lire aussi:   Karine Ferri plus belle et glamour que jamais en robe de mariée ajourée : elle dévoile un rare cliché (Incroyable !)

“Au début, ils avaient très peur, quand ils voyaient la police. Ils criaient Kalaban, l’ennemi. Ils criaient qu’il y avait un ennemi. Certains d’entre eux voulaient devenir policiers ou la plupart d’entre eux répondaient qu’ils voulaient devenir policiers pour qu’en vieillissant, ils trouvent l’assassin de leur père. Donc c’est toujours ancré dans leur mémoire, dans leur esprit qu’ils veulent vraiment se venger”, a déclaré Carol Daria, co-organisatrice du programme.

La chorale permet de canaliser les émotions des enfants. À l’occasion, ils participent à de vernissages ou chantent dans des récitals privés.

Lire aussi:   Côte d'Ivoire : un appui allemand de 12 milliards de Fcfa pour la planification familiale

Source : africanews.com

Cet article a été relayé par un programme informatique. Actualité Ivoire n’est pas l’auteur de ce dernier.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here