HomeInternationalNiger: le domicile de l’opposant Hama Amadou encerclé par la police (Photo)

Niger: le domicile de l’opposant Hama Amadou encerclé par la police (Photo)

Niger: le domicile de l’opposant Hama Amadou encerclé par la police (Photo)
Niger: le domicile de l’opposant Hama Amadou encerclé par la police (Photo)

Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales de la Police, de la gendarmerie et de la garde nationale est actuellement déployé au domicile de l’opposant Hama Amadou au quartier Yantala de Niamey. C’est aux environs de 18h00 et à bord d’une dizaine de véhicules, dont des blindés, que les agents lourdement armés ont pris position tout autour du domicile de l’autorité morale du MODEN/FA Lumana où des attroupements commencent à se former.

Pour l’heure nous ignorons encore si l’opposant se trouve à son domicile et toutes nos tentatives pour en savoir davantage sont restées vaines. Des militants de son parti et des membres de la famille ont commencé à affluer au domicile de l’opposant qui est bien gardé par les agents des FDS comme en témoignent les images d’illustrations que nous avons pu prendre.

Lire aussi:   Amères vérités : Que cherche, vraiment, Issoufou Mahamadou pour le Niger ?

Selon plusieurs proches de l’opposant et des témoins trouvés sur place, ce n’est pas la première tentative et c’est depuis hier que les forces de l’ordre tentaient d’interpeller Hama Amadou à son domicile. A l’heure où nous mettons l’article en ligne, le contingent est toujours déployé au domicile de l’opposant.

D’autres leaders de l’opposition ont été déjà interpellés. Après le général Moumouni Boureima « Tchanga », plusieurs autres leaders et militants de l’opposition ont été interpellés à la Police Judiciaire de Niamey (PJ). Il s’agit notamment de Djibrill Mainassara Baré, candidat de l’UDFP Sawaba à la dernière présidentielle. A Zinder, également, des arrestations ont été opérées dans les rangs de l’opposition.

Lire aussi:   Nigeria: 65 personnes arrêtées au Biafra lors d’une marche pro-Trump

Ce jeudi, le ministre de l’Intérieur Alkaché Alhada a déclaré à la presse que deux (2) morts ont été enregistrés et près de 500 interpellations opérées depuis le mardi suite aux manifestations violentes qui ont suivi la proclamation par la CENI des résultats provisoires du second tour de l’élection présidentielle. Mercredi dans la soirée, le procureur de la République a déjà annoncé que « des auteurs ou complices » des actes de vandalisme de ces dernières journées à Niamey sont activement recherchés.

Lire aussi:   Gambie: célébration d’investiture et d’indépendance

Depuis mardi dernier, le pays connait des tensions post-électorales principalement à Niamey, suite à la contestation par l’opposition, des résultats du second tour de l’élection présidentielle qui donne le candidat du PNDS au pouvoir, Bazoum Mohamed, vainqueur contre le candidat du RDR Tchanji soutenu par l’opposition, Mahamane Ousmane, avec 55,75% des voix contre 44, 25%.

devanture Hama FDS BIS1