HomeInternationalManif anti 3e mandat du 25 novembre : Condé prend les devants

Manif anti 3e mandat du 25 novembre : Condé prend les devants

Manif anti 3e mandat du 25 novembre : Condé prend les devants
Manif anti 3e mandat du 25 novembre : Condé prend les devants

Le gouvernement guinéen au cours du Conseil des ministres en sa session du jeudi, 19 novembre 2020, relatives aux initiatives d’organisation de manifestations, de certaines structures politiques affiliées à la mouvance présidentielle pour la célébration de la victoire du candidat Alpha Condé, rappelle aux partis politiques et mouvements alliés de la mouvance présidentielle ainsi que toutes les entités politiques et sociales, la suspension, pour raison sanitaire, des manifestations de masses sur toute l’étendue du territoire national.


Le Gouvernement précise que « cette mesure exceptionnelle, justifiée par l’état d’urgence en vigueur dans le pays, fait suite aux impératifs de sécurité sanitaire dictés par les autorités sanitaires du pays, notamment l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) dans le cadre d’un vaste programme de tests massifs des populations à la COVID-19 qu’elles viennent d’initier, en vue de l’éradication dans les meilleurs délais de la pandémie du coronavirus dans notre pays », peut-on lire dans le communiqué.
Par ailleurs, le Gouvernement informe que cette mesure sanitaire qui consiste en une systématisation des tests de dépistage dans les administrations publiques et privées ainsi que dans les lieux de regroupements publics, permettra un retour rapide à la normale des activités, en vue de garantir un meilleur cadre sanitaire et social pour la jouissance, en toute sérénité, de tous les droits fondamentaux et des libertés publiques consacrés. A signaler que l’UFDG et ses alliés comptent reprendre les manifestations a partir du mercredi 25 novembre pour exiger la libération des opposants arrêtés pour leur opposition au 3e mandat.

Lire aussi:   La gestion globale du football camerounais n’est pas bonne – Joseph Antoine Bell