Home International Mali – Crise politique au Mali : Les manifestations reprennent ce mardi

Mali – Crise politique au Mali : Les manifestations reprennent ce mardi

Mali - Crise politique au Mali : Les manifestations reprennent ce mardi
Mali - Crise politique au Mali : Les manifestations reprennent ce mardi

Le chef de file du mouvement 5 juin au Mali, l’imam Mahmoud Dicko a annoncé la reprise des manifestations contre le Président Ibrahim Boubacar Keïta ce mardi 11 Août 2020. Et accuse la France de s’ingérer dans la crise politique actuelle du pays.

« C’est un jour décisif. C’est pour montrer que le peuple malien est inébranlable. Que nous ne sommes pas soumis ou disposés à abandonner et que nous préférerions mourir en martyrs plutôt qu’en traîtres. Mais nous aurons pour le montrer le 11 août, par la grâce de Dieu », déclaré l’imam, tout en affirmant que l’ancien colonisateur s’est déplacé dans les coulisses pour influencer le choix du prochain Premier ministre malien.

Lire aussi:    »Cherté » des produits contre le COVID-19 au Nigeria

« Pourquoi la France s’ingère-t-elle dans le choix du Premier ministre pour le Mali ? C’est la France qui est derrière IBK dans ces décisions. Je ne suis pas un ennemi de la France, mais la France doit nous respecter », a-t-il ajouté.

Au moins 11 personnes sont mortes en trois jours de troubles à la suite des manifestations anti-gouvernementales le mois dernier. La coalition de l’opposition et des chefs religieux a canalisé de profondes frustrations face à une corruption gouvernementale, à une économie désastreuse et à un conflit djihadiste de huit ans.

Lire aussi:   Togo/Média : programme des obsèques de James Kunakey

La violence a suscité l’intervention des voisins et alliés du Mali, le 27 juillet, les chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont appelé à la formation d’un gouvernement d’unité, entre autres mesures, pour apaiser la crise.

Malgré tout, le Mouvement du 5 juin (M5) rejette les propositions du bloc ouest-africain et insiste sur la démission du Président Keïta.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here