Home International Madagascar : Andry Rajoelina glisse un tacle à Ouattara et Condé et...

Madagascar : Andry Rajoelina glisse un tacle à Ouattara et Condé et clarifie sa situation

Madagascar : Andry Rajoelina glisse un tacle à Ouattara et Condé et clarifie sa situation
Madagascar : Andry Rajoelina glisse un tacle à Ouattara et Condé et clarifie sa situation

Suite aux soupçons de prolongation de son mandat présidentiel, le président malgache Andry Rajoelina a réagi. Il a affirmé ne pas vouloir prolonger son mandat comme Ouattara et Condé.

Ces dernières semaines, des opposants malgaches ont fait circuler des rumeurs selon lesquelles, le président malgache Andry Rajoelina, au pouvoir depuis janvier 2019, envisage de prolonger son mandat présidentiel de deux ans portant à sept ans au total le mandat du chef de l’Etat. La polémique intervient dans un contexte où une session parlementaire extraordinaire a été convoquée.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire: Paris pour un 3e mandat de Ouattara ?

Face à ces rumeurs, le président Andry Rajoelina a réagi. Lors de son intervention télévisée, rapportée par le site 2424.mg, il a affirmé ne pas vouloir faire comme certains de ses homologues africains qui « font tout pour prolonger leur mandat ».« Nous ne sommes ni en Côte d’Ivoire, ni en Guinée »« Je ne pense pas prolonger mon mandat. Je pense au développement du pays », a laissé entendre le président malgache.

Lire aussi:   Côte d’Ivoire-Discours du 6 août: Or donc Alassane Ouattara a fait 2 enregistrements, juste pour faire mal à Guillaume Soro

Il est à rappeler que sur demande du pouvoir exécutif malgache, la commission mixte paritaire du Parlement devait trancher sur trois ordonnances, dont une relative aux élections. Andry Rajoelina a parlé de la tenue de référendums, autrement dit une modification de la Constitution, mais les tenants et aboutissants de ces élections n’ont pas été précisés. Le président malgache a néanmoins assuré qu’il ne sera pas question de prolonger à 7 ans renouvelable, son mandat. Pour finir, il a annoncé la tenue des élections sénatoriales avant la fin de l’année.

Lire aussi:   Bénin : ouverture du procès en appel du journaliste Ignace Sossou

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here