HomeInternationalL’Union Africaine envoie un message fort aux Tchadiens

L’Union Africaine envoie un message fort aux Tchadiens

L'Union Africaine envoie un message fort aux Tchadiens
L'Union Africaine envoie un message fort aux Tchadiens

Le chef de la mission de l’Union africaine dépêchée au Tchad, Mohamed Idriss Farah, s’est exprimé à l’AFP le 3 mai. Il a estimé que c’est aux “Tchadiens de sortir leur pays des difficultés”.

Déterminer si l’instance africaine prendrait des sanctions contre le Tchad en raison de son évolution politique, depuis la mort du président, Idriss Déby Itno. Aussi favoriser le dialogue entre le Conseil militaire de transition et les forces politiques tels sont les objectifs de la mission des émissaires de l’Union africaine dirigée par Bankole Adeoye. Le nouveau commissaire paix et sécurité et Mohamed Idriss Farah, l’ambassadeur djiboutien qui préside actuellement le Conseil de paix et sécurité de l’Union africaine.

A l’annonce de l’arrivé de l’équipe constituée par des personnalités du premier plan de l’UA, beaucoup de Tchadiens ont vu naître la lueur d’espoir d’un “changement à la tête du pays“.

Il y a quelques jours la mission a rencontré les autorités du Conseil militaire de transition (CMT). “Nous avons discuté de beaucoup de sujets et notamment comment accompagner durant cette période difficile le Tchad”, a déclaré à l’AFP, l’ambassadeur de Djibouti en Ethiopie, président du Conseil paix et sécurité de l’UA, Mohamed Idriss Farah.

Les Tchadiens doivent compter sur leurs propres efforts a estimé l’une des personnalités de la mission. “Mais c’est d’abord aux Tchadiens et aux Tchadiennes de sortir leur pays des difficultés, les partenaires seront là pour aider mais il reviendra à eux de s’entendre politiquement“, a ajouté Mohamed Idriss Farah.

La prise du pouvoir par le Conseil militaire de transition a été peu appréciée au sein du Conseil paix et sécurité de l’UA selon la VOA Afrique. “Certains pensant qu’il fallait tout de suite appliquer les protocoles (et sanctionner le Tchad), d’autres disant qu’il fallait donner un peu plus de temps car la situation ne concerne pas seulement le Tchad“, a déclaré Idriss Farah, en se penchant sur le rôle joué par le pays dans la lutte contre le djihadisme dans le Sahel. Le Conseil a décidé de l’envoi d’une mission pour “récolter le plus d’informations de terrain” afin qu’il puisse ensuite “prendre une décision“, a-t-il conclu.

Pour rappel la mission de l’Union africaine (UA) est arrivée au pays le jeudi 29 avril. Elle doit quitter N’Djaména, le mercredi pour remettre son rapport au Conseil paix et sécurité de l’UA, qui se prononcera ensuite sur d’éventuelles sanctions contre le Tchad.

Lire aussi:   Tchad: "L'UA se rend complice de la souffrance du peuple Tchadien"